<

Kidd : l’adjoint de Fergie passé à l’ennemi de City

Brian Kidd
Brian Kidd Panoramic

Ancien joueur du club et homme-clé du Manchester United de Sir Alex Ferguson au début des années 90, Brian Kidd a rejoint le rival cityzen en 2009. Eternel numéro deux, l’Anglais de 68 ans est considéré comme l’un des meilleurs assistants d’Angleterre mais reste inconnu du grand public. Découverte.

Les années n’ont pas altéré leur amitié. Le football, lui, a bien failli. Ancien assistant de Sir Alex Ferguson à United, Brian Kidd s’est engagé depuis à City. Mais les problèmes de santé de l’entraineur écossais ont encore une fois rappelé que la rivalité sportive n’est plus si importante dans de telles circonstances. « Tout le monde le sait, c’est une icône lançait dimanche l’adjoint de Pep Guardiola pour rendre hommage à son ami et ancien mentor chez les Red Devils. Il y avait une atmosphère assez sombre samedi soir et dimanche matin. On pensait que Sir Alex était indestructible. » Autrefois considéré comme un traitre par certains supporters de United, Brian Kidd fait cette fois l’unanimité après ce vibrant hommage.

Kidd, Manchester dans le sang

Né à Manchester, Brian Kidd y découvre le football chez les jeunes dès 14 ans. Il intègre ensuite l’équipe première et dispute 203 matches sur le front de l’attaque mancunienne. Après 52 buts et sept saisons et une Ligue des champions (1968) sous le maillot des Red Devils, Kidd est vendu à Arsenal en 1974 contre 125 000 euros. Son départ, en quelque sorte un sacrifice, permet au club de réduire les pertes dues à la relégation de l’équipe en deuxième division. Mais dès 1976, le gamin de United trahit les siens une première fois et s’engage avec City. Heureux de revenir dans sa ville de Manchester, Brian Kidd marque même 44 buts en 90 apparitions avec les Cityzens, dont trois lors des derbies. Mais l’idylle ne dure pas longtemps et le buteur s’envole pour Everton (1979-80) et Bolton (80-82) avant de s’exiler outre-Atlantique à Fort Lauderdale. En 1984, Brian Kidd se retire et décide de devenir entraineur.

Kidd, des jeunes diables aux pros

Une brève expérience à Barrow puis une autre à Preston North End et Brian Kidd reçoit un appel de son club de cœur : Manchester United. Les dirigeants lui ont donc pardonné son écart et son passage chez l’ennemi juré. L’Anglais se retrouve en charge des juniors pendant trois ans. Sir Alex Ferguson le convoque finalement. L’Ecossais lui demande alors un coup de main avec l’équipe première suite au départ de son ancien assistant Archie Knox en 1991. Brian Kidd a ensuite raconté la manière dont le légendaire entraineur de United lui a accordé sa promotion. : « Donne-nous un coup de main avec l’équipe première Kiddo, aurait ainsi lancé Sir Alex en direction de Kidd. Maintenant, t’es entraineur adjoint de Manchester United. »

L’homme qui a façonné Giggs, Scholes et Beckham

Pendant près de huit ans, Brian Kidd se démène pour aider son Manchester United à remporter des trophées. Chez les jeunes il s’occupait de Ryan Giggs, Paul Scholes ou encore David Beckham. Sur ses conseils, Ferguson les lance en équipe première. Chaque entrainement ou presque, l’assistant reste au contact de ses joueurs et leur rappelle sans cesse qu’ils n’ont rien prouvé au top niveau. « Ne vous croyez pas arrivés parce que vous êtes en équipe première, lançait alors l’adjoint. Dans ce club il faut gagner des titres. C’est ça la prochaine étape. » Sous la houlette de Sir Alex Ferguson et Brian Kidd, Manchester United remporte quatre fois la Premier League, à deux reprises la FA Cup et une feue Coupe des coupes. Brian Kidd voulait des titres pour marquer l’histoire des Red Devils. Toujours dans l’ombre, il a atteint son objectif.

Quand Yorke précipite le départ de Kidd

Mais une brouille avec Sir Alex Ferguson le pousse à s’en aller en 1998. Au départ de cette dispute, le transfert controversé de Dwight Yorke chez les Red Devils. L’ancien buteur d’Aston Villa aurait été approché sans l’accord de son club. Brian Kidd s’est interrogé sur un tel recrutement et aurait préféré un autre attaquant, John Hartson. Un crime de lèse-majesté pour « The Boss ». La séparation entre les deux hommes semble alors consommée. L’éternel adjoint décide de franchir le pas et d’entrainer lui-même, à Blackburn.

Blackburn, et la guerre ouverte avec Sir Alex

Miné par sa relation avec Sir Alex, Brian Kidd s’engage en décembre 1998 avec les Rovers après le limogeage de Roy Hodgson. Malheureusement, il ne peut empêcher la relégation de son équipe et se fait licencier à la fin de saison. Finalement, Brian Kidd n’aura donc entrainé que six mois en Premier League. Du côté de Manchester United, auteur d’un triplé historique 1999, Sir Alex Ferguson n’a pas bien digéré son départ et le tacle dans son autobiographie. « J’ai toujours vu Brian Kidd comme une personne complexe, en manque de confiance et inquiète pour sa santé », écrivait alors le manager des Red Devils. En plus d’une saison de galères avec Blackburn, l’Anglais s’est fait reprendre de volée par son ancien mentor. Dur. Impossible pour lui de retourner à Manchester, pas à United en tout cas.

La renaissance chez les Cityzens

Après plusieurs saisons passées comme adjoint à Leeds, avec la sélection anglaise ou à Sheffield United, Brian Kidd s’est fait un peu oublier et tente de revenir à Manchester. Séduit par l’ambitieux projet de City, il s’engage dès 2009 avec le club rival de son United. Encore une fois, il débute chez les Cityzens auprès des jeunes. Encore une fois, ses capacités à faire progresser les joueurs séduisent l’entraineur de l’équipe première, Roberto Mancini qui le promeut au rang d’adjoint. L’occasion de retrouver Sir Alex Ferguson avec qui les choses se sont améliorées. « J’apprécie tout ce qu’il a fait pour moi, expliquait Brian Kidd en 2010 à propos de son ancien ami. Je peux parfaitement croire qu’il entraine encore United parce que c’est quelque chose qu’il a en lui. » Le temps a donc apaisé les tensions entre Sir Alex Ferguson et son ancien adjoint.

Guardiola le nouveau Fergie de Kidd ?

Mais désormais, Brian Kidd a choisi d’être fidèle aux Sky Blues. Si les entraineurs de City ont changé depuis 2010, l’Anglais n’a pas bougé. Après le départ de Roberto Mancini en 2013, le club lui confie l’intérim en attendant l’arrivée d’un nouveau technicien. Ensuite, il reprend son rôle d’adjoint sous les ordres de Manuel Pellegrini malgré l’arrivée d’un staff expérimenté auprès du Chilien. Depuis l’été 2016 et le début de l’ère Guardiola à City, Brian Kidd possède un autre rôle. De l’aveu même du Catalan, l’adjoint l’aide « à mieux comprendre et juger ses joueurs car il connait Manchester City et la Premier League. » Peut-être que Brian Kidd a retrouvé un peu de son Sir Alex Ferguson en voyant débarquer Pep Guardiola en Angleterre ? Le Fergie meneur d’hommes, avide de trophées et maitre tacticien. Avec les deux hommes unis comme jamais, Manchester peut encore dominer la Premier League… Mais cette fois, avec City.