Hart veut frapper d’entrée avec West Ham

Joe Hart
Joe Hart AFP

Après un an au Torino, Joe Hart a débarqué à West Ham lors du mercato. Prêté par Manchester City, le gardien international espère donner un nouvel élan à sa carrière et rappeler qu’il reste le numéro 1 anglais à son poste. Ce dimanche, West Ham se déplace à Manchester, la ville d‘adoption de Joe hart, pour y affronter United (dès 17h00 sur SFR Sport1) et le gardien devrait effectuer ses débuts avec les Hammers.

Dès son arrivée sur le banc de Manchester City l’été dernier, Pep Guardiola a décidé de se séparer des plusieurs joueurs devenus indésirables. Parmi ceux-là, Joe Hart, titulaire indiscutable dans les buts des Citizens et gardien de la sélection anglaise. Rien à faire, le technicien catalan n’apprécie pas son profil et le cède pour la saison au Torino. Après une année moyenne en Italie sur le plan statistique avec 62 buts encaissés et seulement cinq rencontre sans prendre de buts en 36 matches de Serie A, l’Anglais est revenu à City. Toujours pas dans les plans de Guardiola qui lui préfère le flop Claudio Bravo et la recrue Ederson, Joe Hart trouve un nouveau point de chute à West Ham. « Je voulais signer un contrat permanent quelque part pour m’installer durablement et donner une direction à ma carrière, a expliqué le portier lors dans entretien accordé au Telegraph. Mais cela ne s’est pas fait et West Ham s’est montré fantastique avec moi. »

Impressionner Southgate et Bilic

Un peu revanchard, Joe Hart devrait débuter ce dimanche à Old Trafford lors de la 1e journée de Premier League contre Manchester United. Un stade où il a longtemps été accueilli par des huées lorsqu’il portait le maillot du rival Citizen. Mais cette année, le portier de 30 ans est revenu en Angleterre pour jouer et se montrer à son avantage en vue de la Coupe du Monde disputée en Russie en juin 2018. « J’essaye de prouver quelque chose à Slaven Bilic, c’est mon entraineur, poursuit le gardien des Hammers. J’essaye de prouver quelque chose auprès de Gareth Southgate, ce sont mes entraineurs, ce sont les seuls dont les opinions m’importent. » Face à la nouvelle concurrence au sein des Three Lions, incarnée par les Jordan Pickford, Tom Heaton ou Jack Butland, le portier aux 71 sélections voudra marquer les esprits. Le match ce dimanche à Manchester pourrait lui offrir une scène de rêve pour briller et montrer qu’il a toujours sa place en sélection. Et si cela pouvait donner des idées à Pep Guardiola, Joe Hart ne s’en plaindra pas.