Greaves, l’éternel buteur de Tottenham

Jimmy Greaves
Jimmy Greaves AFP

Si Harry Kane est devenu le meilleur buteur de Tottenham en Premier League (98) samedi, il est encore loin de Jimmy Greaves, meilleur buteur de l’histoire du club (268) et même des cinq grands championnats européens jusqu’à ce que Cristiano Ronaldo le dépasse en 2017. 

Après avoir battu le record de buts en Premier League sur une année civile, Harry Kane, également meilleur buteur d’Europe en 2017, est encore entré dans l’histoire ce samedi. L’attaquant anglais a battu le record du nombre de buts inscrits en Premier League pour Tottenham (98) jusque-là détenu par Teddy Sheringham (97). Une performance remarquable en seulement trois saisons et demi. Mais le joueur de 24 ans reste encore loin de la légende du club, Jimmy Greaves, meilleur buteur des Spurs avec 268 réalisations en 381 matches. Le champion du monde 1966 avait compilé ses réalisations en neuf saisons. Avec 127 buts pour les Spurs, Harry Kane est à mi-chemin.

100 buts en championnat à 20 ans

Greaves est encore loin devant surtout et pourrait le rester si Kane quittait les Spurs l’été prochain ou les années suivantes. Ce n’est pas le seul exploit de l’ancienne terreur des surfaces adverses qui avait atteint la barre des 100 buts en championnat à 20 ans et 290 jours (!) avec Chelsea (1957-61). Il s’était ensuite envolé pour le Milan AC (1961) où l’expérience s’était soldée par un échec. C’est de cette manière qu’il avait rebondi du côté des Spurs (1961-70). En 14 saisons de Premier League (Chelsea, Tottenham et West Ham), il terminera meilleur buteur à six reprises et détient toujours le record de buts inscrits en championnat anglais (357).

Ronaldo l’a dépassé l’année dernière

Ajouté à ses neuf réalisations avec le Milan AC, ce total a longtemps fait de lui le meilleur buteur des cinq grands championnats européens (366). Une performance battue par Cristiano Ronaldo en avril dernier. Avant que le Portugais ne le dépasse, Greaves avait confié que les « records étaient faits pour être battus ». Greaves a marqué l’histoire de Tottenham et du football anglais par ses statistiques, sa facilité et sa faculté à créer des gestes et à prendre les espaces. Bien avant les stars modernes du ballon rond.

Messi avant l’heure

« Nous étions au terrain d'entraînement des Queens Park Rangers, et Sky Sports repassait un but de Messi, se souvient Harry Redknapp dans l’autobiographie de Greaves. Il pénètre dans la surface, prend son temps, attend que tous les défenseurs, puis le gardien, anticipent, puis la glisse dans le petit filet opposé. Mes joueurs sont devenus fous. Je leur ai dit que Jimmy Greaves en marquait un comme ça tous les week-ends, et parfois plus. »

Les regrets du Mondial 1966 et du transfert à West Ham

Le plus grand regret de la carrière de Greaves restera la Coupe du monde 1966 qu’il a remportée... sans vraiment y participer. Blessé lors des phases de poule, il avait assisté au reste de la compétition comme un remplaçant. Sa fin de carrière fut aussi triste que ses inspirations sur le pré étaient brillantes. Transféré contre son gré à West Ham en 1970, il a sombré dans l’alcoolisme. En mai 2015, l’ancienne légende de Tottenham a été victime d’un accident vasculaire cérébral qui l’a diminué. A bientôt 78 ans (le 20 février prochain), son nom resta à jamais gravé dans la légende des Spurs. Kane a encore du chemin à faire pour rattraper, voire dépasser, son glorieux aîné.