Everton : Une réunion de crise avant le choc

Gylfi Sigurdsson et Morgan Schneiderlin
Gylfi Sigurdsson et Morgan Schneiderlin AFP

Ronald Koeman, manager d’Everton, a convoqué une réunion de crise vendredi avec plusieurs tauliers de son équipe pour évoquer la très mauvaise passe des Toffees avant le choc face à Manchester United, ce dimanche (17h30, en direct sur SFR Sport 1). 

Les quatre points en deux matches et les débuts rêvés de Wayne Rooney ne sont déjà plus qu’un mirage pour Everton. Depuis le match nul décroché sur le terrain de Manchester City lors de la 2e journée (1-1), les Toffees restent sur trois défaites toutes compétitions confondues (face à Chelsea, puis Tottenham en Premier League), dont une dernière claque traumatisante sur le terrain de l’Atalanta Bergame (3-0), jeudi en Ligue Europa. Le déplacement sur le terrain de Manchester United, ce dimanche (17h30 en direct sur SFR Sport 1) n’augure rien de bon pour les hommes de Ronald Koeman, incapable de trouver la bonne carburation malgré un recrutement haut de gamme. Et contrarié par le premier dérapage de Rooney, accusé de conduite en état d'ivresse il y a quelques semaines.

Jagielka : « Nous devons nous regarder dans un miroir et nous sortir les doigts »

Si les dirigeants d’Everton sont réputés pour leur patience à toutes épreuves, Ronald Koeman a tiré la signal d’alarme. Il a convoqué une réunion de crise, vendredi avec plusieurs de ses cadres. Phil Jagielka en faisait partie et il appelle à la révolte. « Si nous jouons à Manchester United comme nous l’avons fait récemment, il ne suffira pas de grand-chose pour nous dépasser, prévient-il. Nous devons, avant tout, nous regarder dans le miroir et nous sortir les doigts. Ça ne sert à rien de parler et de lancer un cri de ralliement. Nous avons un match compliqué dimanche, un match de Coupe mercredi contre Sunderland, puis une rencontre de Premier League à domicile. Dans ces matches, nous devrons nous assurer que la passion et la performance soient au rendez-vous. »

« Un calendrier horrible »

Septièmes la saison passée, les Toffees paient un calendrier compliqué. Une explication qui ne tient pas auprès des supporters qui ont sifflé leurs joueurs après la claque reçue en Italie. « C’est un calendrier horrible pour nous mais nous devons remettre les choses dans l’ordre, espère Jagielka. (…) Je ne sais pas quels mots utiliser pour évoquer notre performance en Italie. Nous pouvons perdre un match mais notre performance en première mi-temps face à l’Atalanta était inacceptable. Le match est passé et nous ne pouvons plus rien faire. Nous devons regarder tout ce que nous avons mal fait, retourner à l’entraînement et nous avons intérêt à faire une bonne performance dimanche. » Un succès à Old Trafford ferait oublier beaucoup de choses.