<

Comment Manchester City peut être sacré contre United

Pep Guardiola (à droite) et José Mourinho
Pep Guardiola (à droite) et José Mourinho Reuters

Vainqueur à Stoke City lundi soir (2-0), Manchester City s’est un peu plus rapproché du titre en Premier League. Avec plusieurs scénarios qui pourraient permettre aux hommes de Pep Guardiola d’être sacrés le 7 avril à domicile contre le rival local Manchester United (en direct sur SFR Sport 1). Explications.

Une victoire qui rapproche encore du sacre. En s’imposant à Stoke City ce lundi derrière un doublé de David Silva (2-0), Manchester City a fait un pas de plus vers un titre de Premier League qui lui semble promis depuis longtemps déjà. Les observateurs le répètent : avec seize points d’avance sur Manchester United et huit journées encore au programme, les Cityzens n’ont plus qu’à signer trois succès pour s’assurer la couronne. Une erreur de calcul. Car deux victoires seront suffisantes. Quarts de finale de la FA Cup obligent, les deux Manchester ne joueront pas en championnat le week-end prochain (United affronte Brighton, City est éliminé mais devait rencontrer… Brighton en PL).

Everton et Swansea ont leur rôle à jouer

Ils devront donc attendre le week-end du samedi 31 mars pour retrouver les pelouses de Premier League. Au programme ? Un déplacement à Everton pour le leader, la réception de Swansea pour son dauphin. Et plusieurs scénarios en place pour espérer voir les hommes de Pep Guardiola sacrés à l’Etihad contre leur rival local la semaine suivante. Si les deux partagent le même résultat contre les Toffees et les Swans, victoire, nul ou défaite, l’écart restera de seize points avec sept rencontres encore à jouer. Il suffira donc d’une victoire des Cityzens sur les Red Devils pour donner dix-neuf points d’écart avec encore six rencontres au programme. Un écart impossible à rattraper. 

Une différence de buts très favorable aux Cityzens

L’obligation de victoire sera la même pour Kevin De Bruyne et ses coéquipiers en cas de nul de City contre Everton et de défaite de MU face à Swansea (dix-sept points d’écart). Si le leader bat les Toffees pendant que son rival prend le point du nul contre les Swans, les dix-huit points d’écart au coup d’envoi du derby demanderont également un succès, un nul les sacrant quasiment en raison d’une différence de buts très favorable (+65 contre +35) même si ce ne sera pas fait mathématiquement pour un point. Un nul contre United sacrera City dans un seul cas de figure : si les troupes de Guardiola s’offrent une victoire sur Everton et que Swansea surprend celles de José Mourinho. Il y aurait alors dix-neuf points d’avance pour les Cityzens avant le coup d’envoi. Et un partage des points suffirait pour célébrer le titre à domicile face au rival local.