Comment Liverpool a envoyé son ancien manager à l’hôpital

Brendan Rodgers
Brendan Rodgers AFP
Dans un entretien accordé à The Coaches' Voice, Brendan Rodgers est revenu sur sa fin de parcours à Liverpool en 2015 qui a été agitée. L'actuel manager du Celtic avoue avoir été contraint d'être hospitalisé, pollué par un licenciement dont il ne se remettait pas.

Quitter Liverpool ne fait pas toujours du bien aux managers. C'est le cas pour Brendan Rodgers qui, en 2015, a été limogé par les dirigeants de la Mersey après trois années de bons et loyaux services, suite à un match nul face au rival Everton en pleine période automnale. C'est alors Jürgen Klopp qui lui succède mais cet épisode a laissé une trace indélébile sur celui qui s'est aujourd'hui relancé en Ecosse.

"Mon corps était trop tendu"

"Après mon licenciement, je suis allé une semaine en Espagne, confie Rodgers dans The Coaches' Voice. Puis je suis revenu et suis allé à Dubai. Au bout de deux jours là-bas on m'a directement envoyé à l'hôpital. J'ai subi une batterie d'examens. Je pensais que j'avais un problème interne mais ils se sont rendus compte que ç'avait un rapport avec mon travail, ma vie. C'était en fait mon corps qui était trop tendu et contracté à cause de tout ce qui s'était passé durant ces dernières semaines à Liverpool."

Cette mauvaise expérience aura au moins eu le mérite de donner un nouvel élan à la carrière du Britannique qui s'est remis en question. "Ca m'a fait penser à toutes les pressions auxquelles on fait face et les attentes que l'on porte en tant que manager. Surtout dans les grands clubs. Ca m'a conforté dans l'idée qu'il était temps pour moi de retrouver du calme et de me ressourcer pour être prêt à affronter un nouveau challenge." Un mal pour un bien dont il se souviendra longtemps.