<

Chelsea : Pourquoi la signature de Lopetegui au Real n’arrange pas les Blues

Antonio Conte
Antonio Conte Reuters

Engagé par le Real Madrid pour prendre la succession de Zinedine Zidane, Julen Lopetegui a été débarqué de son poste de sélectionneur ce mercredi, à deux jours de l’entrée en lice de l’Espagne au Mondial. Et le feuilleton qui a tenu en haleine les supporters de la Roja ces dernières heures a quelques conséquences du côté de… Chelsea et de l’identité du coach sur son banc. Explications.

Julen Lopetegui prend la succession de Zinedine Zidane au Real Madrid, l’Espagne perd son sélectionneur à deux jours de son entrée en lice dans le Mondial et c’est… Roman Abramovitch qui fait la grimace. Le rapport avec Chelsea ? Il est expliqué ce mercredi sur le site du Telegraph. Alors qu’il souhaite se séparer de son entraîneur, un Antonio Conte annoncé sur le départ depuis des mois, et que l’incertitude sur l’identité du technicien présent sur le banc la saison prochainemet un frein aux ambitions sur le marché des transferts, le patron des Blues espérait aussi le voir quitter le club londonien pour un nouveau job, ce qui lui permettrait d’économiser les 9M£ (10,2M€) d’indemnités qu’il devrait lui verser pour s’en séparer (sans oublier celles de ses adjoints) à un an du terme de son contrat.

Problème ? Le dernier gros poste disponible qui aurait pu l’intéresser, même si certains médias affirment qu’il l’aurait refusé, à savoir le Real Madrid, a vu Julen Lopetegui s’asseoir dessus. Et le quotidien anglais de résumer la conséquence en une double proposition : Abramovitch, lui-même pris dans des soucis diplomatiques qui n’aident pas à la bonne marche de Chelsea, devra sortir le chéquier pour s’en débarrasser ou laisser celui qui a laissé entendre qu’il ne démissionnerait pas – et qui serait prêt à se présenter au jour de la reprise si rien ne bouge même s’il n’est pas informé des plans à venir, notamment sur le mercato – terminer son contrat à Chelsea… en risquant de se mettre à dos une partie du vestiaire. Si voir Conte se faire débarquer reste la solution la plus probable, ce feuilleton à rebondissements qui laisse les joueurs, dont la star Eden Hazard, dans le flou n’a peut-être pas encore connu son dernier épisode. L’Italien Maurizio Sarri, le Français Laurent Blanc et l’Argentin Jorge Sampaoli sont les noms les plus cités par la presse anglaise parmi les possibles successeurs du manager italien. Affaire (encore) à suivre.