<

Buffon à Liverpool ? L’Angleterre l’a déjà dragué

Gianluigi Buffon
Gianluigi Buffon Reuters

Gianluigi Buffon a annoncé son départ de la Juventus Turin ce jeudi mais pas l’arrêt de sa carrière. Le gardien italien se donne le temps de la réflexion après l’intérêt de plusieurs clubs à son égard, dont Liverpool selon la presse italienne. Et ce n’est pas la première fois que l’Angleterre fait les yeux doux à « Gigi ».

Si l’annonce de son départ de la Juventus n’a surpris personne ce jeudi, le fait qu’il n’arrête pas sa carrière a davantage étonné. Gianluigi Buffon (40 ans) a en effet confié qu’il avait reçu des offres pour poursuivre sa carrière et qu’il les étudiera avant de prendre sa décision d’arrêter ou non dans les prochaines semaines. Selon la presse italienne, trois clubs lui auraient proposé de poursuivre l’aventure : le Real Madrid, le PSG et Liverpool. 

Un concurrent pour Karius ?

Les médias anglais en profitent pour rappeler que les Reds cherchent un concurrent à Loris Karius même si ce dernier a déjà souvent été mis en compétition avec le Belge Simon Mignolet. Le gardien allemand bénéficie aussi de la confiance sans faille de son manager et compatriote, Jürgen Klopp. S’il poursuivait sa carrière, Buffon choisirait vraisemblablement un championnat étranger après n’avoir connu que l’Italie (Parme, Juventus). La France, l’Espagne et l’Angleterre seraient ses trois destinations à choisir. Dans le passé, le quadragénaire a déjà été approché par des clubs anglais. Mais il a toujours refusé de quitter son club qu’il a même accompagné en Serie B en 2006-07. 

Man United, Arsenal et Man City avaient tenté leur chance

« Deux d'entre eux se sont manifestés alors que j'étais encore un jeune joueur, à Parme, avait-il confié la saison dernière au Daily Mail. Et je sais qu'Alex Ferguson et Arsène Wenger s'étaient renseignés me concernant. Plus tard, c'est Manchester City qui a pris le dessus, je sais qu'ils ont approché la Juventus pour m'avoir. »

« J'ai toujours voulu rester fidèle à la Juve »

A Manchester United, Ferguson avait tenté de recruter l'Italien pour remplacer Peter Schmeichel, parti pour le Sporting en 1999. Arsène Wenger voulait, lui, faire de « Gigi » le successeur de David Seaman. « Même si la Premier League est un championnat exceptionnel, j'ai toujours voulu rester fidèle à la Juve, avait-il expliqué. C'est ici que j'ai réussi, Je ne changerais rien de tout cela. » La page turinoise est tournée et celle d’un départ à l’étranger a peut-être sonné. « Jusqu'à il y a 15 jours, j'étais sûr d'arrêter de jouer, a-t-il déclaré à son auditoire ce jeudi. Mais j'ai reçu des propositions stimulantes, à la fois sur le terrain et hors du terrain (par la Juventus, ndlr). » Le fait qu’il se donne le temps de la réflexion confirme qu’une nouvelle aventure loin de la botte italienne le titille.