<

Brighton-Tottenham : Kane et les Spurs, dévoreurs de promus

Harry Kane
Harry Kane Panoramic

Toujours en course pour la deuxième place, Tottenham doit ramener une victoire de Brighton ce mardi soir (en direct à 20h45 sur SFR Sport 1) pour mettre la pression sur Manchester United et Liverpool. Les Spurs peuvent être confiants : ils ont pris l’habitude, et en premier lieu leur buteur Harry Kane, de faire des misères aux promus de Premier League.

Entre un Manchester United capable de remporter le derby contre le futur champion à l’Etihad puis de se faire humilier à domicile par la lanterne rouge WBA et un Liverpool en feu et en grande confiance après sa qualification pour les demies de la Ligue des champions, Tottenham n’aura pas la partie facile dans sa quête de la deuxième place de Premier League d’ici la fin de saison. Un match à trois qui oblige à perdre le moins de points possible en route pour éviter de voir les deux autres s’envoler pour de bon. L’objectif ne fait donc aucun doute pour les Spurs ce mardi soir (en direct à 20h45 sur SFR Sport 1) sur la pelouse de Brighton, promu pas encore mathématiquement sauvé mais plus que bien parti pour rester dans l’élite : il faut gagner, un point (enfin trois) c’est tout.

Une série de victoires qui dure

Cela tombe bien car les Lilywhites – l’autre surnom, moins connu, du club londonien – ont pris l’habitude de faire des misères aux petits nouveaux du championnat anglais. Tottenham reste ainsi sur trente-quatre matches sans défaite face à des promus, dont seize victoires de suite sur les seize dernières rencontres. Depuis l’instauration de la PL en 1992, seule une équipe a signé une série du genre plus longue : Chelsea avec… soixante-trois matches consécutifs entre 2001 et 2011. Un appétit gargantuesque pour les nouveaux venus du championnat symbolisé par Harry Kane, le goaleador maison obsédé par ses stats jusqu’à priver son coéquipier Christian Eriksen d’une réalisation pour faire augmenter son total.

Depuis le début de la saison 2014-15, le double meilleur buteur en titre de Premier League – qui devrait voir Mohamed Salah lui rafler cette couronne en mai – a en effet marqué vingt-deux buts en vingt matches contre des promus avec en cerise sur le gâteau un triplé à chaque exercice, contre Leicester en 2014-15, Bournemouth en 2015-16 et Hull City en 2016-17. Deux stats devraient finir de convaincre ceux qui douteraient encore des chances des Spurs (où un certain Lucas pourrait connaître sa première titularisation en PL) d’aller s’imposer sur la pelouse des Seagulls : trois des quatre défaites à domicile de Brighton cette saison en championnat ont été l’œuvre des membres du « Big Six » et l’équipe de Mauricio Pochettino est celle qui a pris le plus de points à l’extérieur en Premier League (33) derrière l’intouchable leader désormais champion Manchester City. Les locaux parviendront-ils à faire mentir les chiffres ?