Bournemouth : Le supporter au maillot de Nice a été retrouvé

DR

Bournemouth a réussi à identifier le supporter repéré par les caméras de SFR Sport 1 qui portait un maillot de Nice lors du match face à Leicester. Le club anglais a répondu à un appel du Gym qui a joint son fan aux deux casquettes et qui l’a invité à assister au match de choix. 

Ce n’était qu’une image classique d’une tribune en fête. Mais pas si banale. Le 30 septembre dernier, les caméras de SFR Sport 1 s’attardaient sur les supporters de Bournemouth lors du match face à Leicester (0-0) quand l’un d’entre eux, au premier rang, est apparu avec un maillot de Nice de la saison 2002-03. Si elle affiche des bandes verticales de couleur rouge et noir comme celle des Cherries, la tunique était bien celle du club du Sud de la France. 

Le club azuréen avait donc lancé un appel pour retrouver ce fan peu commun et a pu compter sur l’aide de Bournemouth qui a annoncé, par son compte Twitter, l’avoir identifié. Il s’appelle Jim et a vécu pendant quatre ans à Nice (de 2002 à 2006) après avoir été nommé professeur à l’école internationale de Monaco. Une ville où il ne se sentait pas vivre et qu'il tacle, comme tout bon supporter niçois qui se respecte.

« Monaco, ce n’est pas pour moi »

« Monaco, ce n’est pas pour moi, explique-t-il sur le site officiel de Nice. Tout le monde te regarde, c’est artificiel, tu as l’impression d’être dans un "fish bowl" (en vase clos, ndlr). C’était impossible que j’aille là-bas. Par contre Nice, c’est autre chose… Dès que je suis venu ici, j’ai su que j’allais m’y installer. L’ambiance, les couleurs, la chaleur : cette ville a une âme. J’enseigne l’Histoire, et à Nice, ancienne ville grecque, il y a beaucoup d’histoire et de culture en comparaison à Monaco, qui est un "big fake" pas vraiment réel. Lors de ma visite, j’ai adoré le Monastère de Cimiez, la maison où a habité Monet (à Antibes), le château… » 

Il a aussi été bluffé par l’ambiance du Ray, ancien stade de Nice, qu’il a fréquenté à quatre reprises et qui lui a donné l’amour du club qu’il partage donc avec celui de Bournemouth. « Je me souviens d’un 0-0 terriblement ennuyeux, où le public n’avait pas arrêté de chanter une seconde, explique-t-il. C’était pour moi, je l’ai su de suite. » Pour le remercier de cette fidélité, Nice l’a invité à assister gratuitement au match de son choix à l’Allianz Riviera. Un stade qu’il n’a pas encore fréquenté.