<

Arsenal : Sanchez sifflé mais "pas malheureux"

Alexis Sanchez a reçu quelques sifflets lors de son entrée en jeu
Alexis Sanchez a reçu quelques sifflets lors de son entrée en jeu AFP

Alexis Sanchez a fait son grand retour à Arsenal, samedi face à Bournemouth (3-0), après son transfert avorté vers Manchester City. Le Chilien a reçu quelques sifflets en provenance du public lors de son entrée en jeu. Compréhensible pour Arsène Wenger qui assure que le Chilien va vite regagner les cœurs des supporters. 

Rassurés par la victoire rapidement assurée par Arsenal face à Bournemouth (3-0), les supporters d’Arsenal attendaient avec une certaine impatience de revoir Alexis Sanchez. Alors que le Chilien pensait quitter le club pour rejoindre Manchester City lors du dernier mercato, son transfert a finalement capoté dans les dernières heures en raison du refus de Thomas Lemar (son successeur désigné) de rejoindre Arsenal. 

Erreur lors du chargement du média :
Source introuvable

Les Gunners ont bloqué la transaction au plus grand dam de l’ancien joueur du Barça. Et celui-ci a été accueilli fraichement lors de son entrée en jeu à la 75e place, à la place de Danny Welbeck, acclamé grâce à son doublé. Même Olivier Giroud, entré en jeu en même temps, a reçu plus de considération que son coéquipier avec un chant à sa gloire. Arsène Wenger, manager des Gunners, ne s’inquiète pas de cette attitude des fans.

Wenger : « Nous devons accepter ces réactions des gens »

« Alexis Sanchez va regagner le soutien des fans et le faire très rapidement, a assuré le Français. Nous devons accepter ces réactions des gens. Je ne sais pas pourquoi (il a été sifflé, ndlr). Le meilleur moyen de mettre les gens dans votre poche, c’est de performer. » Il a aussi appelé à la raison pour ne pas interpréter chaque réaction de sa star, un peu boudeuse samedi. « J’ai eu une conversation avec lui à la fin du match et il ne semblait pas malheureux, a-t-il balayé. Peut-être que c’est parce qu’il voulait marquer (qu’il boudait, ndlr). L’interprétation des attitudes est toujours dangereuse. »

Bravo : « Sanchez est passé de la joie à l’amertume »

Claudio Bravo, son compatriote et coéquipier en sélection chilienne, a confirmé un certain mal-être du « Nino Maravilla » après la victoire de son équipe Manchester City face à Liverpool (5-0), samedi. « Il est passé de la joie à l’amertume en quelques heures même si tout ça est du passé maintenant, souligne le gardien. Le transfert ne s’est pas fait à cause d’un joueur qui n’est pas venu à Arsenal et tout est tombé à l’eau. Nous aurions adoré l’avoir ici mais le marché a une fin et ce n’est jamais bon de tout faire dans la précipitation. Cette fois, ce n’était pas possible mais peut-être que nous le recruterons à l’avenir. » Une hypothèse qui ne calmera pas les fans d’Arsenal.