<

Avant Nice, Vieira a séduit l’Amérique

Patrick Vieira
Patrick Vieira Panoramic
  • En deux saisons et demi en MLS, Patrick Vieira (41 ans) a imposé sa patte à New York City qu’il a toujours mené en haut de tableau de la conférence Est sans jamais s’en sortir en playoffs. Son style a, lui, marqué les joueurs avant qu'il ne prenne la direction de Nice où il est attendu la semaine prochaine.

Patrick Vieira ne disputera pas les playoffs pour la troisième année consécutive. New York City FC est bien parti pour y retourner mais l’ancien milieu de l’équipe de France ne sera plus à sa tête à ce moment-là. Il s’engagera avec Nice après avoir dirigé son dernier match à la tête de la franchise américaine, samedi face à Atlanta. Tout sauf une surprise pour ses joueurs qui lui prédisaient un avenir en Europe. 

« Les qualités pour aller plus haut que la MLS »

« Je ne serais pas étonné que dans les prochaines années, et peut-être plus tôt qu’on ne le pense, il se retrouve à entrainer une équipe en Europe, en L1 ou en Angleterre, nous avait prédit, Maxime Chanot (28 ans, 8 matches disputés cette saison), défenseur luxembourgeois du NYCFC. C’est vraiment un coach qui a les qualités pour aller encore plus haut que la MLS. »

Deux échecs en demies de conférence

Nommé en novembre 2015 sur le banc de New York après avoir fait ses gammes auprès des jeunes de Manchester City (qui appartient au même groupe que le club américain), l’ancien joueur d’Arsenal a vite enfilé son costume d’entraîneur en menant l’équipe à la deuxième place de la conférence Est en 2016 et en 2017. C’est aussi la place que l’équipe occupe actuellement. Le technicien de 41 ans quittera le club sans titre après avoir échoué à deux reprises en demi-finale de la conférence Est face à Toronto en 2016, puis Columbus en 2017. 

« Une façon un peu inspirée de Guardiola »

« C’est quelqu’un de très humble et de très modeste par rapport à la carrière qu’il a eue, reprend Chanot. Il aime transmettre ce qu’il a appris pendant sa carrière et c’est un grand plus quand tu es coach. Il est proche de ses joueurs. Il a une idée claire dans sa façon de jouer qui est un peu inspirée de celle de Pep Guardiola avec beaucoup de passes au sol, de possession de balle. Quand tu viens voir New York, c’est plaisant parce que c’est une équipe qui essaie de faire le jeu. »

A la manière de Zinedine Zidane dont le récent passé de footballeur a beaucoup joué en sa faveur du côté du Real Madrid, Vieira s’est aussi appuyé sur sa jeunesse et son palmarès pour donner du poids à son message. « Il n’a pas arrêté sa carrière depuis bien longtemps, il a encore cette âme de joueur, il s’entraîne avec nous de temps en temps, précise Chanot. Il est assez proche de ses joueurs. Pour moi, c’est important d’avoir ce genre de coachs. Il a créé son groupe, son ambiance. Il a vraiment voulu créer quelque chose et c’est en train de prendre. Je pense que c’est la bonne chose. »

C’est de cette manière qu’il appréhendera son nouveau défi du côté de la Côte d’Azur. « Il a imposé quelque chose de nouveau dans cette équipe et dans ce club, conclut Chanot. S’il est capable de le faire en MLS, il peut le faire en Angleterre. Avec son aura et son expérience, je n’ai aucun doute sur le fait qu’il réussira dans ce rôle. » La L1 est impatiente de le voir.