<

Debuchy cherche un club et tacle Nice

Mathieu Debuchy est disponible
Mathieu Debuchy est disponible AFP

Peu utilisé à Arsenal cette saison, Mathieu Debuchy avait tenté de quitter le club londonien pendant le dernier mercato, en vain. Le Français de 32 ans a annoncé ce mercredi son intention de trouver un nouveau défi dès cet hiver et offre ses services à la Ligue 1. Probablement pas à Nice. Proche de signer chez les Aiglons pendant l’été, le latéral tricolore garde un souvenir amer des négociations avec les Azuréens.

L’histoire commune entre Mathieu Debuchy et Arsenal pourrait arriver à terme dans les prochaines semaines. Handicapé par les blessures et l’éclosions d’Hector Bellerin au poste de latéral droit, le Français n’a jamais réussi à s’imposer chez les Gunners depuis son arrivée en 2014. Après un premier prêt à Bordeaux en janvier 2016, l’international tricolore aux 27 sélections n’entre toujours pas dans les plans d’Arsène Wenger à Londres. Cette saison il n’a disputé que six rencontres avec l’équipe première mais aucune en Premier League (quatre en Ligue Europa et deux en League Cup). Sans surprise, le défenseur de 32 ans cherche un nouveau club et semble disposer à revenir en France en janvier prochain. « « J'ai envie de partir, de trouver un nouveau challenge au mois de janvier. Le fait d'être performant m'offrira des opportunités, a reconnu le latéral au micro de RMC Sport. La Ligue 1? Pourquoi pas. On verra au mercato s'il y a de bonnes opportunités. Je suis ouvert. »

Debuchy : « Je ne sais toujours pas pourquoi ça ne s'est pas fait avec Nice »

Si le Français se retrouve sur le marché des transfert cet hiver, c’est un peu de la faute des dirigeants niçois. Selon lui, Arsenal était disposé à le laisser partir lors du dernier mercato sans réclamer d’indemnités de transfert. Après avoir entamé des discussions avec Mathieu Debuchy, l’OGC Nice n’a finalement plus donné de nouvelles. « A l'heure actuelle, je ne sais toujours pas pourquoi ça ne s'est pas fait. J'étais tout proche de Nice. J'ai rencontré Julien Fournier (ndlr, le directeur général), j'ai également rencontré le coach dans un hôtel de la ville... On a bien discuté, a poursuivi l’ancien de Lille et Newcastle. J'ai passé des tests pour les rassurer et tout était nickel. J'attendais un retour de leur part mais, au final, je n'ai jamais eu de retour, même pas un petit message. » Toujours en quête de temps de jeu et d’un club pour le relancer, le latéral droit de 32 ans reste un défenseur d’expérience. Malgré un temps de jeu réduit à peau de chagrin, le Français a marqué un but et délivré une passe décisive depuis le début de saison.