<

Liverpool : Salah, un bijou, un record et une chanson

Mohamed Salah
Mohamed Salah Reuters

Auteur d’un but magnifique mercredi lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions entre le FC Porto et Liverpool (0-5), Mohamed Salah est entré dans la caste des joueurs des Reds à plus de 30 réalisations sur une saison. Il l’a fait en un temps record qui épate les fans et… Steven Gerrard.

La force de frappe offensive de Liverpool a fait des misères à Porto, mercredi sur le terrain de FC Porto (0-5), lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions. En plus du triplé de Sadio Mané et du but de l’indispensable Roberto Firmino, Mohamed Salah a encore gratifié ses fans d’une réalisation remarquable mais aussi historique.

Le premier depuis Suarez

Recruté l’été dernier en provenance de l’AS Rome, l’Egyptien est devenu le 13e joueur de l’histoire des Reds à atteindre la barre des 30 buts sur une saison. Une performance qu’il a faite en 36 matches seulement, soit le plus rapide du club depuis George Allan (27 matches en 1896). C’est aussi le premier à l’atteindre depuis Luis Suarez en 2014 (31). Et la saison est encore longue. 

Gerrard : « Ce n’est pas juste pour le gamin de le comparer à Messi »

Spécialiste des buts somptueux, « le Pharaon » n’a pas dérogé à la règle en livrant un petit numéro de soliste à Porto. A l’affut sur une frappe de Jordan Henderson repoussée par le poteau, l’ancien joueur de la Fiorentina a enchainé un petit coup du sombrero sur le gardien José Sa, jeu de tête et plat du pied gauche pour marquer. Un petit bijou que beaucoup ont comparé à ceux dont est friand Lionel Messi. « Liverpool a mis beaucoup trop d’agressivité pour Porto, a noté Steven Gerrard, consultant pour BT Sport. Ils donnaient l’impression qu’ils pouvaient marquer à chaque fois qu’ils attaquaient. Et nous avons vu un moment de magie de Mo Salah. Ce n’est pas juste pour le gamin de le comparer à Messi. »

Les fans de Liverpool l’ont déjà adopté depuis longtemps. Mercredi soir, ils ont même inventé un nouveau chant à sa gloire, le troisième déjà cette saison. « Moh Salah, lah, lah, lah, lah ! S’il est assez bon pour toi, il est assez bon pour moi. S’il marque encore d’autres buts, je deviendrai musulman aussi. Etre assis dans une mosquée, c’est là où je veux être. » 

Klopp : « Waouh ! Félicitations Mo ! »

Jürgen Klopp a moins fait dans la poésie. Le technicien s’est exclamé d’un « Waouh ! » quand un journaliste lui a fait remarquer que Salah était le joueur le plus rapide à atteindre la barre des 30 buts depuis 122 ans. « C’était il y a longtemps, a-t-il poursuivi. Ça rend cela encore plus excitant donc, félicitations Mo mais j’espère que ça ne s’arrêtera pas. Il fait une bonne saison, j’ai déjà reconnu cela et c’est très important pour nous. Chaque but était décisif. Nous avons beaucoup parlé de Mo ces dernières semaines et c’est complètement mérité. »

« Un joueur de classe mondiale mais pas tous les jours »

La réussite de l’Egyptien promet de beaux lendemains d’autant que beaucoup estiment qu’il a encore une grosse marge de progression. « Salah est un joueur de classe mondiale mais pas tous les jours », a récemment tempéré Klopp. Il y a quelques mois, Thierry Henry, ancienne gâchette d’Arsenal, avait également noté que Salah marquait plus de buts compliqués qu’il ne réussissait les actions les plus faciles. 

Henry : « Les buts qu’il a manqués étaient plus faciles que ceux qu’il a marqués ! »

« Il est effrayant quand tu regardes son nombre de buts, mais aussi le nombre de buts qu’il a manqués, notamment sur des un contre un, même si ce ne sont pas des buts faciles, avait déclaré le Français sur SKy Sports. Mais ce sont des buts sur lesquels tu te dis que s’il commençait à travailler sur son calme, à se poser, à faire ce qu’il a à faire, il va détruire les équipes encore plus que ce qu’il fait maintenant parce que je pense qu’il a manqué plus de buts qu’il en a marqués. Ceux qu’il a manqués étaient plus faciles que ceux qu’il a marqués ! » Salah a encore du temps pour marquer encore plus fort l’histoire des Reds.