<

Real-Liverpool : Une commotion cérébrale en pleine finale pour Karius !

Reuters
Auteur de deux bourdes monumentales lors de la défaite de Liverpool contre le Real Madrid (3-1), Loris Karius avait peut-être des circonstances atténuantes. Les examens que le gardien a passés à Boston ont révélé qu'il avait souffert d'une commotion cérébrale, potentiellement due à sa collision avec Sergio Ramos peu avant de commettre sa première erreur. 

Ses coéquipiers n'étaient même pas venus le saluer. Il avait, en larmes, présenté ses excuses aux supporters qui avaient fait le déplacement à Kiev. Loris Karius ressent sans doute encore un sentiment de culpabilité concernant la défaite de son équipe Liverpool en finale de Ligue des champions, face au Real Madrid (3-1). Auteur de deux bourdes qui ont coûté deux buts, le gardien des Reds avaient été considéré comme l'un des grands responsables de ce revers. Il avait peut-être des raisons... 

"Il est possible que de tels déficits affectent la performance"

Les examens qu'il a passés au Massachusetts General Hospital de Boston ont révélé que le portier allemand avait souffert d'une commotion cérébrale durant la rencontre. « Au moment de notre évaluation, les principaux symptômes résiduels présentés par Karius suggèrent qu'il y a eu un dysfonctionnement de sa vision spatiale. Il est possible que de tels déficits affectent la performance », explique l'établissement dans un communiqué. Selon ESPN, c'est à la demande de son club que Loris Karius, alors en vacances aux Etats-Unis, aurait passé ces examens. Le club anglais craignait que sa collision avec Sergio Ramos - les images avaient révélé un coup de coude asséné par le défenseur au gardien - ait eu des conséquences. 

Déjà accusé d'avoir volontairement blessé Mohamed Salah, sorti à la demi-heure de jeu en raison d'une blessure à l'épaule, Sergio Ramos n'avait pas reçu le moindre carton durant la rencontre. L'UEFA avait également estimé, après le match, que le défenseur espagnol ne méritait pas d'être sanctionné a posteriori pour son geste sur Loris Karius. La preuve médicale de conséquences supposées de ce geste pourrait avoir du poids...