<

Real-PSG : Avec un air de Tottenham en tête

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo Panoramic

Le huitième de finale aller de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et le PSG, ce mercredi (20h45). Les Parisiens pourront s’appuyer sur la recette victorieuse de Tottenham, vainqueur des Merengue cette saison en C1 et qui inspire aussi le club espagnol, qui lorgne certains de ses éléments.

Le Real cible les Spurs

Quatrième de Liga avec 17 points de retard sur le FC Barcelone, leader, le Real Madrid joue sa dernière possibilité de remporter un titre cette saison en Ligue des Champions. Les Merengue cultivent leur rêve de remporter la C1 une troisième année consécutive et c’est à cela que s’accroche notamment Zinedine Zidane, dont la position deviendrait difficilement tenable en cas d’échec. Le nom de Mauricio Pochettino revient avec insistance pour le remplacer l’été prochain.

« Je ne serai jamais manager du FC Barcelone ou d’Arsenal parce que je suis trop identifié avec Tottenham et l’Espanyol (Barcelone, ndlr), avait confié l’intéressé au sujet de ces rumeurs il y a quelques semaines. J’ai grandi aux Newell’s Old Boys et je n’entrainerai jamais Rosario Central. C’est ma décision parce que je préfère travailler dans ma ferme en Argentine que dans certains endroits. Mon implication est énorme pour ce club (Tottenham). Je travaille comme si je restais ici pour toujours. Mais au final, c’est comme les joueurs, tu ne sais jamais ce qu’il va se passer dans le football. C’est plein de rumeurs à propos de ça ou ça. » Les Merengue ciblent aussi la gâchette des Spurs, Harry Kane.

Tottenham a la recette face au Real

Si le PSG se retrouve face au Real Madrid, c’est en parti à cause de Tottenham qui a terminé premier du groupe devant les Merengue, deuxièmes et donc contraints de défier le leader d’un autre groupe. Les Spurs avaient décroché le match nul à l’aller à Bernabeu (1-1) avant de s’imposer au retour à Wembley (3-1) dans une soirée parfaite. A chaque fois, les hommes de Mauricio Pochettino avaient défié les Madrilènes avec une défense centrale à trois et deux latéraux très haut. A Madrid, Kane était associé avec Llorente. A Londres, il avait pris seul la pointe, soutenu par ses compères Alli et Eriksen. Un schéma qui se rapproche un peu plus de celui du PSG où Edinson Cavani bénéficiera du soutien de Kylian Mbappé et de Neymar, moins axiaux. Les Parisiens s’appuieront sur un milieu de terrain à trois qui diffère de celui des Spurs. Mais c’est dans ce secteur que les Londoniens avaient pris le dessus au retour.