<

Real : Le chef-d’œuvre de Bale décortiqué en stats

Reuters

Le but est déjà gravé dans l’histoire. Reste à connaître sa place. Plus beau que celui de Cristiano Ronaldo contre la Juve ? Plus fabuleux que la volée de ciseau en 2002 ? L’incroyable ciseau signé Gareth Bale pour redonner l’avantage au Real Madrid face à Liverpool en finale de la Ligue des champions (victoire 3-1) aimante les compliments depuis samedi soir. Un geste décortiqué en stats par la presse britannique. Au plus haut de son saut, le pied gauche du Gallois concluant une action collective à seize passes de suite – le septième ballon du buteur depuis son entrée en jeu – a atteint 1,98 m alors que le joueur a passé 0,8 seconde dans les airs. Sa frappe, elle, est partie à 13,7 mètres de la ligne de but de Loris Karius à la vitesse de 61 km/h. Les chiffres d’un chef-d’œuvre.