Man United : Shaw s’offre une seconde chance

Luke Shaw
Luke Shaw AFP

Souvent blessé et malmené par José Mourinho, Luke Shaw a fêté sa première titularisation depuis 219 jours avec brio, mardi lors de la victoire de Manchester United face au CSKA Moscou en Ligue des champions (2-1). L’arrière gauche a suffisamment bien joué pour s’offrir une nouvelle chance.

Luke Shaw peut marquer la date du 5 décembre 2017 au fer rouge. Parce qu’il a fêté sa première titularisation depuis 219 jours et parce que José Mourinho lui a adressé des louanges. Un exercice inédit de la part du Portugais qui a constamment critiqué l’arrière gauche, « son cerveau », ses problèmes de forme et d’hygiène de vie depuis qu’il a pris les rênes de Manchester United à l’été 2016. Recruté contre 30M€ en 2014 en provenance de Southampton, l’arrière gauche ne s’est jamais vraiment remis d’une double fracture du tibia à l’automne 2015.

Paul Pogba étire Luke Shaw
Paul Pogba étire Luke Shaw AFP

De nouveau opéré d’un pied en fin de saison dernière, Shaw a longtemps patienté sur le banc, dans les tribunes ou avec l’équipe réserve avant de revenir en grâce aux yeux de Mourinho. Celui-ci l’a donc aligné mardi lors de la victoire face au CSKA Moscou (2-1) et, malgré quelques crampes, le défenseur, aligné comme milieu gauche face aux Russes, a tenu tout le match. En livrant une partition très encourageante. 

Mourinho : « C’était une occasion de prouver son niveau »

« Certains qui ne jouent pas régulièrement, Luke Shaw notamment, ont été très bons et ont livré une grande contribution pour l’équipe, a salué Mourinho à l’issue de la rencontre sur BT. Il attendait depuis un long moment et méritait du temps de jeu. Ce n’est pas facile de donner cette occasion à un joueur qui ne joue pas depuis plusieurs mois dans des matches où l’équipe a vraiment besoin de résultat. Il a réussi à rester 90 minutes, je lui ai dit que c’était que ce n’était pas un test mais une occasion de jouer et de prouver son niveau. Honnêtement, je suis heureux de sa performance. »

Cette saison, Shaw n’avait joué que deux bouts de match en League Cup. Il fallait même remonter au 20 avril (quart retour de Ligue Europa) pour retrouver trace de sa dernière titularisation face à Anderlecht. Alors, il a joué à fond en étant même le joueur de Manchester United le plus dangereux dans la première demi-heure. « C’était une performance très positive, surtout sur les phases offensives, poursuit Mourinho. Il a été vraiment dangereux, a beaucoup créé et imprimé une grande intensité dans ce match. Ce n’est pas surprenant qu’il en ait ressenti les conséquences à la 80e minute (crampes, ndlr). »

Mourinho lui promet du temps de jeu

A 22 ans, l’international anglais ( sélections) n’a plus de temps à perdre pour lancer enfin son aventure à MU et espérer, pourquoi pas, participer au Mondial avec l’Angleterre. Sans lui, les Red Devils ont pu compter sur Daley Blind ou Matteo Darmian au poste mais Mourinho se réjouit de bénficier d’une option supplémentaire. « Il méritait cette opportunité depuis un moment, souligne le Portugais. Et il en aura d’autres parce que sa performance a été très positive. »

Scholes : « J’espère qu’il y a un avenir pour lui »

Le chemin est encore long pour le joueur, longtemps moqué pour son surpoids. « Je pense qu’il n’a pas une vie aussi saine qu’il devrait, regrette Paul Scholes, ancienne idole mancunienne. J’espère qu’il y a un avenir pour lui. Il y a deux ans, je pensais que nous avions recruté le meilleur arrière gauche du monde. » En attendant d’en arriver là, Shaw remonte un peu la pente. Il a désormais six mois pour convaincre MU de lever l’option d’achat d’une année supplémentaire dans son contrat (qui prend fin en 2018). En apportant une vraie option à un entraîneur qui ne l’a pas vraiment ménagé.