<

Liverpool fait encore mieux à Porto que Man City à Bâle

Mohamed Salah
Mohamed Salah Reuters

Impressionnant à Porto, Liverpool a passé une « manita » au leader du championnat portugais sur sa pelouse (0-5) ce mercredi, la plus large défaite à domicile de l'histoire de Porto, avec notamment un triplé de Mané et un bijou signé de l’insatiable Salah. Comme Man City, les Reds ont déjà presque les deux pieds en quarts de finale.

Et si les cinq clubs anglais se qualifiaient pour les quarts de finale de la Ligue des champions ? Si la question peut paraître plus que prématurée alors que seuls quatre des huitièmes allers ont été disputés, et que Chelsea doit faire face au Barça avec le retour en Catalogne, les résultats de ces deux soirées continuent de dessiner l’idée de représentants de la Premier League tous capables de poursuivre l’aventure. On pense au 2-2 de Tottenham à Turin, qui donne aux Spurs l’avantage avant de recevoir la Juventus à Wembley au retour. On pense, bien sûr, au 4-0 de l’impressionnante armada de Manchester City sur la pelouse d’un FC Bâle pas au niveau pour contrecarrer les ambitions de Pep Guardiola et sa bande. Et désormais, on pense à un autre carton, signé Liverpool celui-là, avec le 5-0 infligé par les Reds sur la pelouse de Porto ce mercredi, la plus large défaite du leader du championnat portugais à domicile dans son histoire.

Un succès sans contestation qui ouvre à Jürgen Klopp et sa bande la porte de quarts – aucun club ne s’est qualifié dans des confrontations aller-retour après avoir perdu 4-0 à domicile à l’aller dans l’histoire des Coupes d’Europe – que le club des bords de la Mersey n’ont plus connu dans cette compétition depuis la saison 2008-09. Les héros du soir sont, comme souvent, à trouver du côté de l’infernal trio d’attaque : triplé pour Sadio Mané (25e, 53e et 85e), but pour l'indispensable Roberto Firmino (69e) et petite merveille signée du fabuleux Mohamed Salah, qui effaçait le gardien en le jonglant avant de pousser la balle de la tête puis de l’envoyer au fond des filets. Un bijou qui rappelle celui de Lionel Messi contre Arsenal en mars 2011, en C1, et qui justifie un peu plus le surnom de « Messi égyptien » de l’international égyptien, auteur de son trentième but toutes compétitions confondues cette saison. Man City et Liverpool sont déjà en quarts, sauf tremblement de terre improbable. Les trois « copains » de la PL vont-ils les suivre ?