<

La C1 a "changé la vie" de Benitez, et pourrait changer celle de Klopp

Benitez
Benitez Panoramic

Liverpool affronte le Real Madrid en finale de la Ligue des champions samedi. L’occasion pour Rafael Benitez de se remémorer de joyeux souvenirs dans les colonnes du Telegraph. L’Espagnol assure que sa finale de 2005 a bouleversé sa vie, et pense que Jürgen Klopp peut connaître le même destin, à condition de gagner.

Rafael Benitez suivra avec attention la finale de la Ligue des champions qui opposera Liverpool au Real Madrid. Parce qu’en 2005, le technicien espagnol a remporté cette coupe aux grandes oreilles, face à l’AC Milan, au terme d’un match totalement dingue (3-3, victoire 3-2 aux tirs au but). Un match qui a marqué le manager à vie.

« J’ai toujours dit qu’Istanbul resterait la finale la plus poignante de l’histoire, explique Benitez au Telegraph. La manière dont on a gagné, la manière dont on est revenu… Tout allait mal, vraiment mal, et après la pause, on a vu les supporters de Liverpool chanter même si on était mené 3-0. C’était incroyable. » 

Benitez a changé de statut dans la Mersey

A cet instant, les Reds regagnent les vestiaires avec un retard de trois buts qui semble insurmontable. Le coach décide alors de faire un discours en anglais et remotive ses troupes avec succès. La remontada s’opère, Liverpool s’offre une séance de tirs au but et soulève le trophée. L’après-match se conclut avec une fête organisée pour le club, à laquelle les amis de Benitez ne sont pas conviés. Il mesure alors l’ampleur de son exploit.

« Je suis sorti et quand l’agent de sécurité a fait le point, il a dit « c’est une soirée privée, vous ne pouvez pas rentrer. », raconte le boss des Magpies. Un ami avec lequel j’étais a lancé « Vous savez qui est cet homme ? » en me pointant du doigt. L’agent a haussé les épaules et mon ami a répondu « C’est dieu ! ». (…) C’est en rentrant que mes filles ont réalisé que j’étais devenu célèbre. Les enfants chantaient à ma gloire quand je les déposais à l’école. »

« Klopp est une idole mais peut devenir plus »

Lui qui a remporté avant cela le championnat avec Valence (une première en 31 ans), et une Coupe de l’UEFA avec ce même club a pris du galon grâce à ce succès qu’il souhaite à son cadet Jürgen Klopp de connaître. « C’a changé ma vie en Angleterre, assure-t-il. C’a tout changé. Ça changera peut-être tout pour Klopp à Liverpool. Tout va bien pour lui, c’est une idole en ce moment, mais il peut devenir plus que cela. Il a connu des succès avec Dortmund, mais ce serait énorme pour lui parce que pas mal de temps s’est écoulé depuis cette période de victoires dans le haut niveau. » L’Allemand n’a plus qu’à sortir sa panoplie de soldats pour faire revivre aux Reds un moment grandiose de football.