Feyenoord-Man City : Guardiola sur les terres de son autre "père"

Pep Guardiola
Pep Guardiola AFP

Pep Guardiola ne cache pas son émotion de se déplacer sur le terrain du Feyenoord Rotterdam, ce mercredi (20h45) lors de la première journée de Ligue des Champions. Il garde un souvenir ému de son passage dans la ville portuaire lorsque Johan Cruyff, son mentor, entrainait le FC Barcelone. 


Les vacances sont terminées depuis longtemps pour Pep Guardiola mais se rendre à Rotterdam est un peu comme un pélerinage. Le manager de Manchester City se fait une joie de lancer sa campagne européenne sur le terrain du Feyenoord, ce mercredi (20h45). Parce qu’il doit l’affront de l’élimination en huitièmes de finale de la dernière édition par Monaco. Parce que Manchester City doit enfin passer cette marche qui le mène vers les sommets. 

« Nous devons gagner le respect en Europe »

« Nous sommes Manchester City et nous devons gagner le respect en Europe, a-t-il confié en conférence de presse. C’est un rêve d’être encore à la tête d’un club comme Manchester City. » Se qualifier pour les huitièmes ne devrait pas poser trop de problèmes aux Citizens dans un groupe où ils se disputeront vraisemblablement la première place avec Naples (et qui comprend également le Shakhtar Donetsk). 

Cruyff était surtout l’idole de l’Ajax

Le début de saison prometteur de Man City (premier de Premier League avec un 5-0 face à Liverpool dimanche) n’incite pas Guardiola au relâchement. « Pourquoi ce serait facile face à Feyenoord ? Feyenoord a plus de titres que City. L’histoire compte. » La sienne est intimement liée à cette ville portuaire qu’il a découverte au FC Barcelone par le biais de son mentor, Johan Cruyff, qui n’y a pourtant joué qu’une saison (1983-1984) pour y conclure sa carrière lancée chez le grand rival, l’Ajax Amsterdam, qu’il a beaucoup plus durablement marqué de son empreinte.

« J’étais un mec chanceux »

« Je me rappelle être venu à Rotterdam lors d’une pré-saison, se souvient Guardiola. Il (Cruyff,  ndlr) nous faisait courir dans la forêt et nous faisait parfois jouer au football. J’ai grandi en aimant la culture néerlandaise et la manière dont ils jouaient. J’étais un mec chanceux. J’étais un footballeur qui travaillait avec mes idoles, Johan Cruyff, puis Louis Van Gaal. Il y avait beaucoup de joueurs néerlandais dans l’équipe. » 

Aucune victoire à l’éxterieur la saison dernière

Ce mercredi, il ne sera plus temps d’être nostalgique pour Pep Guardiola devant l’ampleur du chantier qui l’attend. Eliminé pour la première fois de sa carrière d'entraîneur avant le stade des demi-finales la saison passée, l’Espagnol doit franchir un cap, notamment à l’extérieur à son équipe n’a pas gagné un seul match lors de la précédente édition. Ce retour aux sources pourrait l’inspirer.