Chocs, retrouvailles, revanche, match dans le match : les quarts à la loupe

Zinedine Zidane et Carlo Ancelotti sur le banc du Real en 2014
Zinedine Zidane et Carlo Ancelotti sur le banc du Real en 2014 AFP

Les quarts de finale de la Ligue des champions ont réservé des affiches classiques et historiques mais aussi des duels savoureux comme celui entre les pépites françaises Kylian Mbappa et Ousmane Dembélé lors de Borussia-Monaco. 

Atlético Madrid - Leicester : le tirage idéal pour les Foxes ?

Equipe la plus faible et la moins expérimentée sur le papier,Leicester faisait office d’adversaire idéal pour les sept autres adversaires encore en lice même si Gianluigi Buffon et Zinedine Zidane voulaient éviter les Foxes. Ils ont été exaucés et c’est finalement l’Atlético Madrid qui a hérité du champion d’Angleterre en titre. Finaliste malheureux en 2014 et 2016, les Colchoneros partent avec la faveur des pronostics.

Pour Leicester, c’est peut-être l’adversaire idéal. Réputés pour leur système réglé au millimètre près, les hommes de Diego Simeone ont moins l’habitude de faire le jeu. Face à une équipe qui n’a rien à perdre, ils seront peut-être contraints de se découvrir davantage. Le FC Séville en a fait les frais au tour précédent en se cassant les dents sur l’énorme volonté des Foxes. 

Borussia Dortmund - Monaco : Mbappé-Dembélé, le choc des prodiges

Ce quart de finale opposera deux des plus belles promesses du football français : Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé. Les jeunes pousses, appelées par Didier Deschamps en équipe de France jeudi, promettent une rencontre folle et débridée par leur profils similaires de dynamiteurs virevoltants.

Transféré l’été dernier de Rennes vers le club allemand, Dembélé a vite pris ses marques sur le côté droit (au gauche) de l’attaque de Thomas Tuchel. Plus jeune d’un an, Kylian Mbappé explose tout sur son passage cette saison. Il est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la Ligue des Champions à marquer à l’aller et au retour d’un match de phases finales. 

Bayern Munich - Real Madrid : les retrouvailles Zidane-Ancelotti

En 2014, Carlo Ancelotti et son jeune adjoint Zinedine Zidane avaient mené le Real Madrid vers le decima, le dixième titre de l’histoire du club en Ligue des Champions. Moins de trois ans plus tard, il se retrouveront sur des bancs opposés pour la plus grosse affiche de ces quarts sur le papier.

Entre temps, Zidane est devenu entraîneur principal du Real en janvier 2016 avant de mener les Merengue au titre en C1 quelques mois plus tard. Démis de ses fonctions en 2015 par le club madrilène, Carlo Ancelotti a pris place sur le banc du Bayern en 2016 avec l’ambition de devenir le premier entraîneur à remporter le Ligue des Champions avec trois clubs différents (après le Milan AC en 2003 et 2007 et le Real en 2014). 

Juventus Turin - FC Barcelone : la revanche de 2015

Qualifiée aux dépens du FC Porto sans trembler en 8es, la Juventus retrouvera le FC Barcelone pour la revanche de l’affiche de la finale 2015. Cette année-là, les hommes de Massimiliano Allegri, arrivé en début de saison en remplacement d’Antonio Conte, avaient sorti le Real Madrid en demi-finale avant de défier les Catalans. Rapidement menés après un but de Rakitic (4e), ils avaient égalisé par Morata (55e) avant que Suarez (68e) puis Neymar (90e+7) ne scellent le sort du match.

Intouchables en Serie A, les Piémontais attendent de pied ferme les Catalans, remontés après leur historique et improbable qualification mais aussi plus fébriles qu’il y a deux ans.