<

Barcelone-Chelsea : Giroud, de Borisov au Camp Nou

Olivier Giroud
Olivier Giroud Reuters

Après avoir connu la phase de poule de la Ligue Europa avec Arsenal en début de saison, Olivier Giroud (31 ans) devrait être titulaire à la pointe de l’attaque de Chelsea face à Barcelone, ce mercredi (20h45) au Camp Nou lors du 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Avec la mission de renverser l’ogre catalan après le match nul de l’aller (1-1).

D’une signature en bas d’un contrat, Olivier Giroud (31 ans) est passé de l’anonymat des matches de phase de poules de Ligue Europa (6 matches, 3 buts) à Borisov, Cologne ou Belgrade aux lumières de l’un des plus gros chocs du football européen. Selon la presse anglaise, l’attaquant français a de grandes chances d’être titulaire pour le huitième de finale retour de la Ligue des Champions entre le FC Barcelone et Chelsea, ce mercredi (20h45). Une trajectoire qu’il a pu emprunter par son transfert d’Arsenal, où il était seulement considéré comme une doublure, vers le rival londonien lors du mercato d’hiver. 

Buteur sur penalty face au BATE Borisov face à Arsenal en Ligue Europa
Buteur sur penalty face au BATE Borisov face à Arsenal en Ligue Europa Panoramic

Après avoir utilisé Eden Hazard en faux n°9 au match aller (1-1), Antonio Conte a souvent aligné le Français comme attaquant de pointe lors de la préparation du match, cette semaine, plutôt qu’Alvaro Morata, toujours muet en 2018 après un début de saison pourtant accompli. Giroud devrait donc disputer son premier match de Ligue des Champions plus d’un an après le dernier, un soir de grosse fessée reçue à domicile par Arsenal face au Bayern Munich (5-1, comme au match aller en Bavière). Il devrait être entouré d’Eden Hazard, à gauche, et de Willian, l’homme en forme des Blues. 

« Des fois, la cage est plus petite »

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il a été titularisé face à Crystal Palace le week-end dernier en Premier League (2-1). Le Français, en quête de temps de jeu en pensant notamment à la Coupe du monde avec les Bleus (69 sélections, 29 buts), s’est créé beaucoup d’occasions mais a beaucoup gâché par la faute d’un poteau, d’un défenseur adverse sur la ligne ou par maladresse. « Des fois, la cage est plus petite que lors de certains autres matches, avait-il déclaré au micro de SFR Sport. Comptez sur moi pour ne rien lâcher, bosser dur et aider l’équipe à gagner des matches. Je me suis encore senti très bien. Je n’ai pas réussi à être décisif mais je compte bien l’être lors des prochains matches. »

Conte : « Dans certains matches c’est bien de démarrer avec lui »

Si c’était ce mercredi, cela arrangerait beaucoup les affaires de Chelsea où il n’a inscrit qu’un seul but (en FA Cup) depuis son arrivée. « Dans certains matches, c’est bien de démarrer avec lui, avait expliqué Conte la semaine dernière. Dans d’autres, c’est mieux de titulariser Moratra. Dans d’autres encore, c’est bien de continuer avec Hazard comme n°9. Olivier a débuté contre West Brom et Hull puis est entré à chaque match. Mais il est prêt à jouer. »

L’Italien estime vraisemblablement que le Français a le meilleur profil pour réussir un gros coup en Catalogne. Celui qui correspond le mieux à son idée. « Au match aller, nous avions un plan, rappelle-t-il. Ce n’était pas un bon résultat pour nous parce que ce 1-1 signifie que nous devons marquer. Tu dois gagner si tu veux passer ou marquer deux fois pour faire 2-2. Le match ne sera pas facile. Nous connaissons la difficulté. Nous devons débuter le match avec une grande concentration, savoir que nous allons connaitre des moments où nous allons souffrir. Quand nous aurons le ballon, nous devrons nous dire qu’il faut se créer des occasions pour marquer. » 

Muet face au Barça, maudit en 8es

Giroud, lui, ne doute pas de ses capacités. « Je suis persuadé qu’on a vraiment une chance là-bas, assure l’ancien Montpelliérain. On a démontré au match aller qu’on pouvait rivaliser avec eux. Il va falloir être costaud et efficace devant. » Il ne l’avait pas été il y a deux ans quand Arsenal s’était cassé les dents sur le Barça en 8es de finale. Un stade qu’il n’a jamais dépassé en cinq participations. Il devra se sublimer pour enfin goûter aux quarts. Et retrouver des adversaires d’un tout autre calibre que ceux de son début de saison.