Ben Arfa et le PSG vers la fin du bras de fer

AFP

La commission juridique de la Ligue de football professionnel a entendu ce mardi Hatem Ben Arfa et le PSG dans le cadre du différend qui oppose les deux parties. L’ancien Niçois, qui reproche au club de la capitale de l’envoyer trop souvent en réserve, est sorti souriant et visiblement apaisé.    

Il était arrivé souriant peu avant 17h30, Hatem Ben Arfa est ressorti une heure plus tard de son audition par la commission juridique de la Ligue avec un aussi large sourire. « C'était super, les gens de la ligue nous ont très bien reçus, dans une bonne ambiance, a déclaré l’ancien Niçois. On était dans une démarche d'apaisement donc c'était très positif dans les deux camps. C'est ce que je recherche, l'apaisement avec le PSG donc je suis vraiment très content de cette entrevue avec les représentants du club et la commission. Depuis le 17 octobre, ça se passe bien, il n'y a plus d'aller-retour avec la réserve. Je m'entraîne après, je ne vais pas forcer le coach à me faire jouer, ce n'est pas de mon ressort. Moi, je m'entraîne à fond et après, rester professionnel, dans le sourire et la bonne humeur. »

"J'ai bon espoir"

Désormais, Hatem Ben Arfa attend du temps de jeu. « Bien sûr que j’ai bon espoir, a-t-il conclu. Je m’entraîne tous les jours pour jouer, j’ai toujours ça dans ma tête. Je suis encore sous contrat et vous savez dans la vie on ne sait jamais. Je suis passé par des périodes très difficiles mais je suis toujours revenu donc bien sûr que j’ai espoir. Après, si ça ne se fait pas, je partirai, il n’y a aucun problème. Mais pour l’instant, je suis en contrat jusqu’en 2018 et je serai professionnel jusqu’à la fin de mon contrat. »