<

Rashford guide l’Angleterre face au Costa Rica

Reuters

Portée par un excellent Marcus Rashford, l’Angleterre a facilement dominé le Costa Rica (2-0) ce jeudi à Leeds. Plus important encore, le groupe dirigé par Gareth Southgate semble avoir trouvé une bonne dynamique malgré plusieurs changements parmi les titulaires.

Le trio Alli-Kane-Sterling devrait débuter la Coupe du monde 2018 avec l’Angleterre. Pourtant ce jeudi, Marcus Rashford a su se mettre en valeur lors de victoire des Three Lions face au Costa Rica (2-0). Inconstant cette saison avec Manchester United malgré ses sept buts et cinq passes décisives en 35 rencontres de Premier League, le jeune anglais a montré la voie à ses coéquipiers face à la formation d’Amérique centrale. Disponible pour ses coéquipiers, il a multiplié les appels. Sur chacune de ses prises de balle, le Mancunien a apporté quelque chose ou presque. Un bon contrôle enchainé par-ci, une jolie virgule par-là pour se lancer avant un éclair de génie.

Bien trouvé par Ruben Loftus-Cheek, Marcus Rashford décoche une frappe des vingt-cinq mètres. L’Anglais profite d’un mauvais placement de Keylor Navas, légèrement trop avancé, pour trouver la lucarne opposée et lancer parfaitement l’Angleterre (1-0, 13e). Surtout, il a prouvé à Gareth Southgate qu’il constituait une vraie solution si Dele Alli ou Raheem Sterling venait à connaitre un coup de moins bien. "Vous travaillez sur les buts à l'entraînement tous les jours et quand on y arrive dans un match, c'est une récompense, a lancé Rashford au micro de ITV après le match. Aller à la Coupe du monde et jouer un rôle majeur est mon objectif principal. Nous avons une bonne chance, tout est possible et nous devons y aller avec les plus grandes attentes."

A l’inverse, Jamie Vardy a déçu et ses coéquipiers n’ont pas assez réussi à le trouver jusqu’à sa sortie à l’heure de jeu. Son remplaçant, Danny Welbeck a fait beaucoup mieux en inscrivant le deuxième but anglais sur une offrande de Dele Alli (2-0, 76e).

L’Angleterre a trouvé le bon équilibre au milieu

Outre la performance majuscule de Marcus Rashford, la sélection anglaise a montré qu’elle était prête pour son premier match du Mondial face à la Tunisie, le 18 juin prochain. Malgré une légère rotation dans son onze de départ avec les titularisations de Trent Alexander-Arnold ou celle d’Harry Maguire, l’Angleterre a montré beaucoup de solidité. Omniprésent dans l’entrejeu, Jordan Henderson a parfaitement assumé son rôle de sentinelle devant la défense. Son abatage défensif a permis à Ruben Loftus-Cheek et Fabian Delph de presser plus haut et donc de récupérer de nombreux ballons face à des Costariciens un peu décevants.

L’Angleterre, l’outsider surprise du Mondial ?

Avec un groupe abordable lors du Mondial (Tunisie, Panama et Belgique), l’Angleterre peut faire le plein de confiance avant les matches à élimination directe et pourquoi lui rêver d'intégrer le dernier carré de la compétition. Une chose est sûre, cette année les Three Lions possèdent un effectif capable de rivaliser avec les meilleures nations du globe. Reste à savoir comment les jeunes Anglais parviendront à gérer la pression d’un événement tel que la Coupe du monde.