<

Angleterre : Pope ne fera pas de quartier pour la place de n°1

Reuters

Convoqué pour la première fois en équipe d’Angleterre pour les matches amicaux face aux Pays-Bas et à l’Italie, Nick Pope n’est pas sans ambition. Le gardien de Burnley a toujours dans l’idée de doubler ses concurrents Jordan Pickford, Jack Butland et Joe Hart. 

Nick Pope a dû galérer pour en arriver là. A 25 ans, celui qui a profité de la blessure de Tom Heaton pour lui ravir sa place de numéro 1 dans les cages de Burnley a désormais une autre ambition : devenir gardien numéro 1 de l’équipe d’Angleterre. Convoqué pour la première fois par Gareth Southgate pour les matches amicaux face aux Pays-Bas puis à l’Italie les 23 et 27 mars, l’ancien abonné aux ligues inférieures annonce une véritable guerre des portiers. 

« C’est chacun pour soi »

« Je serais un outsider pour le Mondial si je n’étais pas dans l’équipe, estime Nick Pope en conférence de presse. Je dois encore prouver à ce niveau. Je viens ici pour en profiter, montrer ce que je vaux. Dans le football, il faut avoir faim. Il doit y avoir un numéro 1. Un gardien décrochera la timbale. Il reste huit matches de Premier League et c’est chacun pour soi. »

Après tout, Nick Pope pourrait profiter de l’absence de véritable hiérarchie à ce poste chez les Three Lions et doubler sur le fil Jordan Pickford, Jack Butland et Joe Hart. Avec un joli sentiment de revanche. « Je n’aurais évidemment jamais pensé que ce jour viendrait, ajoute le gardien des Clarets. C’est une exaltation immense pour moi. J’ai joué dans des ligues sombres, froides. L’équipe national, ça vous semble tellement loin. » Tellement proche, désormais.