<

OM-Atlético : Places, communication, hôtel… les consignes de Garcia avant la finale

Rudi Garcia
Rudi Garcia Panoramic

Selon RMC Sport, Rudi Garcia a donné quelques règles à ses joueurs et à son encadrement pour aborder dans les meilleures conditions la finale de la Ligue Europa face à l’Atlético de Madrid, ce mercredi. L’entraîneur marseillais s’est attaché très tôt à établir ce code de bonne conduite pour éviter de se laisser gagner par l’enjeu. 

Rudi Garcia n’a pas attendu les dernières heures avant la finale de la Ligue Europa pour mettre en garde ses joueurs et son encadrement. Tout a commencé la semaine dernière, avant le match à Guingamp. L’entraîneur marseillais a donné comme première consigne de ne pas parler de la finale avant le déplacement à Roudourou (3-3). Il avait en effet une hantise : que les Olympiens fassent le match trop tôt dans leur tête. 

Régler rapidement le problème des places pour la finale

Pour éviter que les Marseillais soient perturbés par l’effervescence autour de cette finale, Garcia a donné à ses équipes une deuxième consigne : l’obtention des places pour la famille et les proches devait être réglée avant le week-end dernier. Les joueurs et le staff ont regretté le peu de places qu’ils ont pu obtenir. Mais Garcia a demandé à ses joueurs de mettre rapidement ces tracas de côté pour se concentrer sur le sportif. Après la courte séance d’entraînement au Parc OL, Garcia a d’ailleurs demandé à l’intendant du club d’expliquer aux joueurs où seraient positionnés les invités marseillais, leurs compagnes, leurs enfants, leurs amis.

Sollicitations médias sur une seule journée

Troisième consigne, principalement pour le service communication du club : toutes les sollicitations médias devaient être regroupées le même jour : dimanche. Au-delà du Media Day imposé par l’UEFA et organisé par l’OM le mardi 8 mai, le club phocéen avait une obligation dominicale vis à vis des trophées UNFP. Garcia a donc demandé que toutes les interviews avec les joueurs soient calées ce même dimanche pour que son groupe évite de se disperser. Pour le reste, les dirigeants marseillais ont fait le métier, notamment Jacques-Henri Eyraud, très disponible pour les médias ces derniers jours pour soulager le secteur sportif de toute sollicitation.

Un hôtel préservé de l’agitation

Lors des dernières 48h, le boss du vestiaire olympien s’est attelé à ce que son groupe garde ses bonnes petites habitudes : de la bonne humeur, quelques jeux dont le fameux Perudo, et un programme classique de mise au vert à base de repas, soins, vidéos, ou petits entretiens dans les chambres. Rudi Garcia a simplement demandé que l’hôtel réservé aux Marseillais soit préservé de toute agitation, surtout à l’intérieur de l’établissement. L’utilisation des téléphones portables sera aussi limitée le jour du match pour que les joueurs restent concentrés sur leur finale. Mais Rudi Garcia fait confiance à son groupe. C’est l’un des secrets de la réussite de l’OM cette saison : un groupe qui vit bien et qui adhère, avec plaisir et sérieux, aux consignes du coach.