Marseille qualifié au forceps

AFP

Le match nul de l’Olympique de Marseille (0-0) ce jeudi contre Salzbourg a permis au club phocéen de se qualifier pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Mais l’OM s’est contenté du minimum face à des Autrichiens déjà qualifiés.

Marseille avait son destin en main avant la réception des Autrichiens de Salzbourg ce jeudi soir au Vélodrome. Il ne fallait pas perdre. Les Phocéens ont assuré l’essentiel (0-0) mais le spectacle n’était pas vraiment au rendez-vous lors de cette soirée européenne. Dominé par son adversaire du jour, l’OM s’est même fait peur pendant près d’une heure. Et pour cause, dans l’autre match de ce groupe I, Konyaspor a mené sur la pelouse de Guimaraes. A cet instant, il suffisait d’un seul but de Salzbourg pour éliminer Marseille. Mais, heureusement, ce but ne viendra pas.

Germain toujours muet, Njie en manque d’efficacité

Titularisé en attaque aux côtés de Clinton Njie, Valère Germain n’a toujours pas marqué. Le buteur français n’a plus inscrit le moindre but depuis la fin du mois d’aout, soit 20 rencontres. Pas vraiment servi pas ses coéquipiers, l’ancien monégasque n’a pas montré grand-chose jusqu’à son remplacement par Dimitri Payet dans le dernier quart d’heure du match. Son compère en attaque, Clinton Njie s’est montré actif mais toujours aussi imprécis face au but. Peu en réussite, le Camerounais et Valère Germain n’ont finalement pas saisi leur chance et devraient encore rester derrière Konstantinos Mitroglou - laissé au repos ce jeudi - dans la hiérarchie des buteurs phocéens.

Marseille a bien résisté

La soirée s’est finalement bien terminée pour l’équipe de Rudi Garcia. D’abord, Guimaraes a égalisé (77e) pour sécuriser le nul (1-1)  contre Konyaspor. Mais surtout, les Olympiens ont su résister aux différentes attaques lancées par Munas Dabbur et Valon Berisha. Un dernier résultat nul (0-0) contre Salzbourg et l’Olympique de Marseille a décroché sa qualification pour les 16e de finale de cette Ligue Europa. Pour espérer passer un tour lors de cette phase finale, il faudra marquer et ce jeudi, l’OM ne s’est pas montré rassurant sur le plan offensif.