<

L'exigence de trop de Ben Arfa pour l’Euro

Hatem Ben Arfa AFP

Selon L’Equipe, Hatem Ben Arfa aurait exigé auprès de Didier Deschamps d’être accompagné par son magnétiseur personnel s’il disputait le dernier Euro en France. Le sélectionneur a rejeté la requête et Ben Arfa s’est contenté d’un rôle de réserviste.

Les temps ont bien changé pour Hatem Ben Arfa. Auteur de la meilleure saison de sa carrière à Nice (17 buts, 6 passes) l’année dernière, il avait abordé l’Euro dans la peau d’un joueur plébiscité par une bonne partie des fans de football français. Un constat qui tranche avec sa mauvaise passe actuelle au PSG qui lui a refermé les portes de la sélection. Celles-ci auraient pu se claquer bien avant encore. 

Une requête spéciale

Dans le sillage de sa belle saison niçoise, « HBA » avait donc été retenu comme réserviste pour l’Euro 2016. Alors qu’il bénéficiait d’un grand soutien populaire, Didier Deschamps lui avait finalement préféré le virevoltant ailier du Bayern Munich, Kingsley Coman, dans les 23 joueurs retenus pour la compétition. Il aurait aussi été étonné par une requête un peu spéciale de Ben Arfa qu’il avait connu à Marseille.

Deschamps refuse sa requête, Ben Arfa « boycotte » l’Euro

Désireux de connaitre l’état d’esprit de ses troupes, le sélectionneur français avait rencontré Ben Arfa pour échanger à l’approche de la compétition. Lors de cette rencontre, Ben Arfa aurait confié qu’il était prêt à assumer tous les rôles (titulaire, remplaçant, réserviste). A une condition : que son magnétiseur l’accompagne pendant la préparation et la compétition. Le nouvel attaquant du PSG s’est en effet attaché les services de Pierre Maroselli, ancien défenseur de Bastia et de Rennes, reconverti comme magnétiseur, et le considère comme l’un des acteurs principaux de son retour au premier plan. 

Face au refus de Deschamps, il aurait alors calmement expliqué qu’il ne disputerait pas l’Euro. Après réflexion, il serait revenu sur son exigence. Ce qui lui a permis de figurer parmi la liste des réservistes.