<

Griezmann digère mieux l'Euro que la C1

Antoine Griezmann
AFP

Finaliste malheureux de l’Euro 2016 et pilier indéboulonnable de l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann, qui a retrouvé la Liga, s’est confié à la Gazzetta dello Sport et y fait une révélation surprenante. L’attaquant avoue avoir été plus affecté par sa défaite en finale de C1 que par celle connue à l’Euro.

On l’a vu en larmes en 2014 au Brésil lors du Mondial. Puis abattu au Stade de France le 10 juin dernier. Pourtant, Antoine Griezmann digère bien cette dernière défaite avec l’équipe du France. Du moins, mieux que celle en finale de Ligue des champions face au Real Madrid (1-1, 3-5 aux tab). Dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, « Grizou » a avoué que l’échec connu en club avec l’Atlético l’avait beaucoup affecté. 

« La défaite la plus douloureuse a été celle en Ligue des champions. D’abord parce qu’elle a eu lieu aux tirs au but. Ensuite parce que le chemin pour y arriver a été plus long. On luttait depuis septembre. » Peut-être qu’Eder et compères avaient, eux, mesuré l’importance du chemin parcouru pour arriver en finale, n’étant pas qualifiés d’office pour l’Euro. 

En route pour le Ballon d’Or

Elu meilleur joueur du championnat d’Europe, fort de ses six buts inscrits, Antoine Griezmann figure plus que jamais parmi les prétendants au titre de Ballon d’Or et commence à en rêver. « La lutte est ouverte. J’ai tout donné et j’espère pouvoir gagner. Maintenant, il faudra voir ce qu’en pense le jury. » Un joli cadeau pour compenser la peine accumulée cette année.