<

Platini évoque une "petite magouille" pour la Coupe du monde 1998

Michel Platini
Michel Platini Reuters

Dans une interview à France Bleu, Michel Platini a confié comment le comité d’organisation de la Coupe du monde 1998, dont il était le co-président, s’était arrangé pour que le Brésil et la France s’évitent jusqu’à la finale. En toute décontraction.

Il l’a dit en rigolant comme s’il discutait à l’apéro avec ses amis. Mais Michel Platini a lâché une petite bombe dans une interview accordée à France Bleu ce vendredi. L’ancien meneur des Bleus a confié comment le comité d’organisation de la Coupe du monde 1998, dont il était le co-président, s’était arrangé pour que la France et le Brésil évitent de se croiser avant la finale. Les Bleus avaient été placés arbitrairement dans le groupe A et la Seleçao dans le groupe C avant de se retrouver, comme tout le monde le sait, en finale. 

La « petite magouille » est bien réelle puisque, selon les règles de la FIFA, l’attribution des équipes dans les groupes doit se faire de manière aléatoire. « France-Brésil en finale, c'était le rêve de tout le monde », rappelle-t-il. Avant de lâcher cette phrase qui restera dans les annales : « On ne s'est pas emmerdé pendant six ans à organiser la Coupe du monde pour ne pas faire quelques petites magouilles ». « Vous pensez que les autres ne le faisaient pas ? », interroge-t-il sereinement en conclusion. Une belle manière de fêter le vingtième anniversaire de la victoire des Bleus au Mondial.