EN VIDEO - Le best-of de l'After Foot du 16 février

Ce jeudi, le programme de l'After Foot était en grande partie consacré à la Ligue Europa avec des fortunes diverses pour les clubs français. L'OL s'est imposé 4-1 contre l'AZ Alkmaar mais sans vraiment convaincre Jérôme Rothen satisfait de la prestation d'Anthony Lopes. En revanche, Saint-Étienne a été largement battu à Manchester United (3-0) grâce à Ibrahimovic. Sans être ridicule mais en affichant des limites par rapport à l'équipe anglaise. 

EN VIDEO - Les meilleurs moments du "Vestiaire" du 16 février

« Le Vestiaire » vous plonge dans une discussion à cœur ouvert entre les membres de la Dream Team SFR Sport et un invité, tous les jours de la semaine, à partir de 22h45 sur SFR Sport 1. Retrouvez les meilleurs moments de l’émission du jeudi 16 février. Frank Leboeuf, Rolland Courbis et Emmanuel Petit recevaient l'ancien entraîneur d'Orléans, Olivier Frapolli. 

EN VIDEO - Les explications de Belhassen sur l'affaire Conté

L'affaire a fait grand bruit à la fin de l'année 2016. Le 10 décembre dernier, Antoine Conté agresse un jeune lycéen de 19 ans à l'aide d'une batte de baseball après une dispute avec son compagne. Le jeune homme sera hospitalisé et le joueur mis à pied par le Stade de Reims. Depuis, il a été prêté au Beitar Jérusalem. Son agent, Franck Belhassen livre ses explications sur cette affaire. 

Affaire de la sextape : Cissé complice de la tentative de chantage ?

Le rôle de Djibril Cissé dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena est-il plus important que ce que l’on pouvait imaginer ? Selon Europe 1, le récent retraité du football pourrait être compliqué de la tentative de chantage d’après la chambre d’instruction de la cour d’appel de Versailles. Cissé aurait été en contact avec les maître-chanteurs présumés. 

EN VIDEO - Le best-of du "Vestiaire" du 13 février

"Le Vestiaire" vous plonge dans une discussion à cœur ouvert entre les membres de la Dream Team SFR Sport et un invité, tous les jours de la semaine, à partir de 22h45 sur SFR Sport 1. Retrouvez les meilleures anecdotes et belles histoires de l’émission du lundi 13 février. Emmanuel Petit, Frank Leboeuf et Christophe Dugarry accueillaient le latéral gauche de Caen, Emmanuel Imorou. 

EN VIDEO - Quand le Vestiaire évoque les animaux de compagnie

Jérémy Morel en est fan et cela lui a valu quelques moqueries – pas toujours très fines – sur les réseaux sociaux. Les animaux de compagnie prennent beaucoup de place dans la vie de certains footballeurs. Si Frank Leboeuf et Emmanuel Petit aiment avoir des bêtes à quatre pattes à leur côté, on ne peut pas en dire autant de Christophe Dugarry et Emmanuel Imorou. 

EN VIDEO - La célébration qui a enflammé les genoux d’Imorou

Comme il dit "quand on marque plus de buts en L1 que CR7 et Messi réunis", ça se fête comme il se doit. En septembre 2015 alors qu’Emmanuel Imorou vient de s’offrir le premier but de sa carrière en Ligue 1, il improvise une célébration en mode Thierry Henry des grandes années à Arsenal. Sauf que la pelouse de Michel d’Ornano n’est pas celle d’Highbury ou de l’Emirates Stadium. Un détail que ses genoux vont rapidement lui rappeler. 

EN VIDEO - Kanté "mauvais perdant à la console" et monstre sur le terrain

Il n’a pu jouer qu’une saison en sa compagnie. Mais c’était assez pour constater la progression fulgurante de N’Golo Kanté. Emmanuel Imorou a évoqué la timidité de son ancien coéquipier à Caen. Qui pouvait aussi très rapidement s’énerver si la victoire n’était pas au rendez-vous… manette à la main. La latéral passé par Châteauroux et Clermont n'est pas étonné par le niveau actuel du joueur de Chelsea. 

EN VIDEO – Imorou : "A Gueugnon, il y avait deux clans"

Invité du Vestiaire ce lundi, Emmanuel Imorou a évoqué sa saison passée à Gueugnon en 2009-2010. Cet exercice est aussi le premier de l’éphémère ère Vairelles. Le latéral gauche a très vite remarqué qu’il n’y avait pas d’unité dans le groupe gueugnonnais. Il y avait un clan autour de la famille Vairelles et de l’autre, des joueurs parfois désabusés. Une bombe à retardement qui a explosé la saison suivante avec la rétrogradation du club en CFA.