Le coach du Honduras accuse l'Australie d'espionnage

AFP

Légère tension en perspective pour le barrage entre le Honduras et l'Australie en vue du Mondial 2018. Les deux sélections avaient fait match nul en barrage aller (0-0). Mais c'est un autre point qui cause une certaine friction entre les deux équipes. Le sélectionneur du Honduras Jorge Luis Pinto accuse en effet les Australiens d'espionnage. La Fédération du Honduras a d'ailleurs tweeté en ce sens, avec une vidéo montrant un drone supposé en train d'espionner l'entraînement, sur le sol australien. « Je crois que c’est embarrassant pour un pays aussi développé, estime Pinto. Ne faisons pas les innocents, c'est de l'espionnage ! » La revanche s'annonce salée... malgré les dénégations de la Fédération australienne. Rendez-vous mercredi.