Deschamps conquis par Mbappé… au point de le titulariser ?

AFP

Malgré son jeune âge (18 ans), Kylian Mbappé a été convoqué pour la première fois en équipe de France par Didier Deschamps, à l’occasion des matches face au Luxembourg puis l’Espagne. Déjà séduit par la forme et la maturité de l’attaquant de Monaco, le sélectionneur n’exclut pas de lui offrir une première titularisation face au Luxembourg et/ou l’Espagne.

Didier Deschamps n’a pas pour habitude de titulariser un joueur qui découvre le groupe France. L’homme est du genre patient. Mais le sélectionneur des Bleus a déjà quelque peu dérogé à la règle en convoquant Kylian Mbappé pour le match des éliminatoires du Mondial 2018 contre le Luxembourg et l’amical face à l’Espagne. 

« Beaucoup de tranquillité et de maturité pour un jeune joueur »

« Il enchaîne les matches, les grandes performances, reconnait l’entraîneur. Il marque des buts et fait marquer. Il est dans une excellente forme. Compte tenu de son âge, sa marge de progression existe. Ce qu’il réalise est tout à fait remarquable. Il a beaucoup de tranquillité et de maturité pour un jeune joueur. Il est arrivé avec un grand sourire, ce qui n’est pas le cas de tous les joueurs puisqu’ils n’ont pas tous eu les mêmes résultats ce week-end. Il fait partie des joueurs qui sont en pleine forme. »

Quelques mois d’explosion au plus haut niveau avec Monaco, en Ligue 1 (il totalise 13 buts) et en Ligue des champions ; 11 buts sur ses sept dernières titularisations : la statistique valait bien une découverte de Clairefontaine. Pour les débuts sous le maillot bleu, faudra-t-il attendre une prochaine convocation ? Pas forcément. Didier Deschamps n’exclut pas de lui offrir carrément… une première titularisation !

S’il peut débuter ? Dans l’absolu oui »

« S’il peut débuter ? C’est une bonne question, s’est amusé le sélectionneur en conférence de presse. Dans l’absolu, oui. Mais ça me semble logique de ne pas précipiter les choses. » De la mesure ? Oui. Sauf que la suite des propos de l’ancien coach de Marseille laisse la place au doute. « La qualité est là, ajoute Didier Deschamps. S’il est là c’est qu’il aura du temps de jeu à moment ou à un autre. Je ne sais pas ce qui peut se passer. A partir du moment où j’ai appelé tous ces joueurs, il faut qu'ils aient pour ambition de vouloir débuter. » L’Europe des clubs est déjà à ses pieds. Une exposition internationale ne ferait que renforcer la flamme.