<

Crise dans la Roja : Ramos y voit une "opportunité de grandir"

Sergio Ramos
Sergio Ramos Panoramic

Deux jours après le le limogeage de son sélectionneur Julen Lopetegui, l'Espagne va disputer vendredi son premier match de la Coupe du monde 2018 face au Portugal. Très touché par le départ du sélectionneur, Sergio Ramos espère voir la Roja dépasser ses problèmes pour briller lors de la compétiton disputée en Russie.

Grand favori à la victoire finale lors du Mondial 2018, l'Espagne a peut-être dit adieu à ses espoirs de sacre après le limogeage de Julen Lopetegui mercredi. Le sélectionneur de la Roja a laissé sa place à Fernando Hierro à deux jours du duel face au Portugal de Cristiano Ronaldo. Malgré la crise traversée par son équipe, le capitaine Sergio Ramos a tenté de remobiliser les siens ce jeudi en conférence de presse.

Ramos : « cela va nous donner de la force »

Alors que les rumeurs d'un départ de Lopetegui se multipliaient, Sergio Ramos a pris sa défense face au président de la Fédération espagnole de football. Les deux hommes auraient même été séparés par plusieurs joueurs de la Roja. Mais ce jeudi, le capitaine ibérique a préféré se concentrer sur sa prochaine grande échéance : l'entrée en lice de l'Espagne face au Portugal. Le défenseur central aux 152 sélections veut remobiliser son équipe. « Il n’y a pas eu de fissure dans le groupe. Tout le monde est concentré sur la Coupe du Monde, et rien ni personne ne pourra changer ça, a lancé le défenseur de 32 ans en conférence. Personnellement, ça a été un moment délicat, mais il faut laisser le sentiment personnel de côté pour se concentrer uniquement sur le Mondial. Les problèmes sont toujours une opportunité de grandir, ça va nous donner de la force, nous unir davantage pour nous permettre de nous dépasser. C’est une coupe du Monde et il faut profiter de ce moment. Après il sera trop tard et on ne veut pas avoir de regrets. »

Vendredi, Sergio Ramos devra sortir une grande prestation pour tenter de museler Cristiano Ronaldo, principal atout offensif du Portugal, lors du premier choc de la Coupe du monde 2018.