<

Blessure de Kane : l’Angleterre réfléchit déjà à un plan B

Kane
Kane Reuters

Touché à la cheville lors de la victoire de Tottenham face à Bournemouth dimanche (4-1), Harry Kane a passé une batterie d’examens ce lundi pour être fixé sur la nature de sa blessure. Même si rien n’a filtré, elle pourrait l’éloigner des terrains voire le rendre indisponible pour le Mondial 2018, ce qui alarme toute l’Angleterre, bien décidée à lui trouver un remplaçant.

Sa cheville tordue, coincée sous la cuisse d’Asmir Begovic, a été un coup de massue pour tous les fans anglais dimanche après-midi. Car à trois mois de la Coupe du monde en Russie, Harry Kane s’est blessé face à Bournemouth ce week-end et attend d’être fixé sur la nature de ce pépin, qui pourrait l’éloigner des terrains pour une longue période. Les Anglais retiennent leur souffle en attendant le verdict de Tottenham, et les médias britanniques s’activent déjà pour trouver un remplaçant au joueur des Spurs.

Vardy plébiscité par les fans

Si Gareth Southgate a du mal à composer sa liste pour la Russie, il lui suffit de consulter les réseaux sociaux, entre autres, pour y voir plus clair. Il y trouvera un bon nombre d’avis et de sondages qui mettent en avant un joueur pour pallier l’absence de la tornade Kane : Jamie Vardy. La star de Leicester jouit de son statut de champion d’Angleterre 2016 et apparaît comme le seul attaquant de pointe à pouvoir être aligné à un si haut niveau.

43% des supporters souhaitent ainsi le voir dans la peau d’un titulaire en sélection selon le Telegraph. Il est le deuxième avant-centre britannique à avoir inscrit le plus de buts cette saison, toutes compétitions confondues, 14, derrière Harry Kane et ses 35 bijoux justement. Le joueur des Foxes se révèle souvent précieux dans la surface de réparation et aurait l’avantage sur les renards des surfaces que sont Jermain Defoe (4%) ou encore la révélation (tardive) Glenn Murray (5%), alors que Daniel Sturridge ne semble pas être une option (1%).

Sterling, Rashford et les autres, pour tenir bon

Reste aussi les solutions « poste pour poste » avec deux joueurs qui ont un profil et un gabarit similaires à ceux du chouchou de la nation : Andy Carroll et Peter Crouch. Le premier n’est pas à son meilleur niveau, l’autre est sur la pente descendante, 19e du championnat avec Stoke. Difficile d’imaginer le sélectionneur les appeler à la rescousse. Les Britanniques vont donc encore plus loin et s’attendent désormais à devoir composer avec un élément qui n’est pas une pointe de formation. Puisque l’Euro 2016 n’a pas souri aux attaquants anglais, pourquoi pas faire confiance à « un faux 9 ». ?

En tête chez les fans, Marcus Rashford, soutenu à 36%, a plutôt l’habitude d’évoluer sur l’aile gauche à Manchester United, mais représente le futur de la sélection à 20 ans. Il pourrait quand même être doublé dans le cœur de l’ami Gareth par Raheem Sterling. Son apport en pointe (20 buts TCC cette saison), dégagerait ainsi une place pour Dele Alli à droite pour mettre Rashford à gauche. Quoiqu’il arrive, il faudra donc bien se méfier du secteur offensif anglais au Mondial. Avec ou sans Kane, les Three Lions peuvent se rassurer.