Allemagne-France (2-2) : Lacazette n'a pas suffi

AFP
Titularisé par Didier Deschamps dans une attaque à trois avec Anthony Martial et Kylian Mbappé, Alexandre Lacazette a inscrit un doublé ce mardi lors du match nul de l'équipe de France en Allemagne (2-2), durant une rencontre amicale de prestige. Les Bleus ont même cru tenir leur victoire avant une égalisation allemande dans le temps additionnel. Reste du bon pour le secteur offensif ainsi que le milieu de terrain. 

Il a manqué une minute. Une petite minute pour pouvoir savourer ce qui aurait fortement eu l'allure une victoire de prestige face à un très sérieux prétendant pour le sacre mondial. Mais le but de Lars Stindl à la 93e minute est venu doucher la joie de l'équipe de France, qui a finalement concédé le match nul sur le terrain de l'Allemagne à Cologne ce mardi (2-2). 

Lacazette envoie un signal à Deschamps

Avant ce but rageant sur une erreur collective de la défense tricolore, les Français avaient montré un beau visage, en dépit d'un onze de départ remanié. Ce sont sans doute les trois hommes de devant qui ont marqué le plus de points. Sous pression en raison des critiques et de son inefficacité en Bleu, Alexandre Lacazette a (enfin) convaincu. L'attaquant d'Arsenal, qui profitait notamment du forfait d'Olivier Giroud, a inscrit un doublé (33e et 71e), portant à trois son total de buts en sélection. Jolie façon de fêter la deuxième titularisation de sa carrière en équipe de France. En dehors de ses deux réalisations, l'ancien Lyonnais a proposé des solutions en décrochant, en prenant la profondeur et en combinant avec ses camarades en attaque. 

Martial intéressant, Tolisso sur sa lancée

Si Alexandre Lacazette a su trouver des solutions, c'est parce que son association avec Kylian Mbappé et Anthony Martial a fonctionné. Sans pur meneur de jeu et avec deux dribbleurs né, ce trio laissait craindre des actions stéréotypées. Mais face à une Allemagne en place mais timide, les Bleus ont su exploiter les contres. Après un début de match discret, Martial s'est mis en route pour combiner avec ses camarades. En témoigne son travail splendide pour servir Lacazette sur l'ouverture du score, qui a laissé Süle sur place. N'a manqué qu'un but de la part du Mancunien, encore trop "croqueur" aux abords de la cage. Après un une-deux avec Mbappé, l'ancien Monégasque a même manqué la balle du 3-1 seul face à Trapp (89e). Cruel quand on connaît le scénario. 

Autre joueur qui a marqué des points, mais cette fois dans les deux matches de cette trêve internationale : Corentin Tolisso. De nouveau titulaire ce mardi soir, il était cette fois positionné dans un milieu à trois avec Blaise Matuidi et Adrien Rabiot (contre le pays de Galles, il était associé à Blaise Matuidi mais cette fois dans un milieu à deux). Le joueur du Bayern fut clairement le meilleur du trio du milieu, amenant beaucoup de percussion et jouant presque, par sa vision de jeu et ses services, une sorte de meneur qui, sur le papier, n'était pas présent dans ce 4-3-3. Très intéressant. Il s'élève clairement comme un concurrent à Paul Pogba, toujours blessé. Le billet russe n'est plus très loin.