<

Le Chili enfonce l'Argentine et envoie Messi à la retraite

Le Chili célèbre la deuxième Copa America de son histoire
Le Chili célèbre la deuxième Copa America de son histoire

Pour la troisième fois en trois ans, l'Argentine de Lionel Messi a échoué sur la dernière marche d'un grand tournoi international, battue ce dimanche et comme l'an dernier par le Chili en finale de la Copa America (0-0, 4 t.a.b. à 2). Et le génial lutin du Barça a raté son tir au but. Avant de prendre sa retraite internationale. 

Ça commence à faire beaucoup. Coupe du monde 2014. Copa America 2015. Et maintenant, Copa America du centenaire en 2016. Pour la troisième fois en trois ans, l'Argentine de Lionel Messi a échoué en finale d'un grand tournoi international ce dimanche au MetLife Stadium  (New Jersey). Comme l'an dernier, son bourreau se nomme le Chili. Comme l'an dernier, la Roja aura dû attendre la séance des tirs au but pour faire la différence au terme d'une rencontre sans but (0-0). 

Avec cette fois un petit truc en plus : la tentative ratée de Messi, toujours pas assez décisif dans les grands rendez-vous avec l'Albiceleste. La goutte de trop pour le génial lutin du Barça, dépité et qui a annoncé dans la foulée sa retraite internationale. Pendant que son grand rival, Cristiano Ronaldo, poursuit sa route avec le Portugal à l'Euro, Leo a vécu la désillusion de trop avec cette sélection où il n'a jamais atteint le niveau stratosphérique montré en Catalogne. Sans doute une question de casting autour de lui, même si on peut difficilement reprocher aux Argentins un manque de bons joueurs.

Analysées à froid, les raisons de ces échecs répétés sont multiples. Un manque par-ci, un raté par-là, à l'image du face-à-face perdu par Gonzalo Higuain devant Claudio Bravo ce dimanche. Seule certitude, le constat fait mal. Très mal. Incapable de gagner autre chose que les JO depuis 1993, l'Albiceleste poursuit sa série noire. Un Argentin né il y a 22 ans n'a donc jamais vu son pays remporter un Mondial ou une Copa. Impensable pour une telle nation de foot, deux fois championne du monde et 14 fois titrée sur le plan continental (l'Uruguay détient le record avec 15). 

La stat restera une immense tâche sur le CV de Messi. A 29 ans, Leo quitte la sélection avec un tas de Ballons d'Or pour orner une cheminée désespérément vide de titres internationaux avec l’Argentine. Un soliste incroyable, fabuleux, mais qui n’aura jamais réussi à sublimer ses compatriotes jusqu'à un sacre. N'est pas Diego Maradona qui veut. Et le Chili dans tout ça ? Jamais titrés auparavant dans leur histoire, Arturo Vidal (qui a également raté son tir au but), Alexis Sanchez (élu meilleur joueur du tournoi) et leurs coéquipiers, dont un Francisco Silva auteur du tir au but décisif, s'offrent une deuxième Copa America en deux ans, rejoignant le Paraguay et le Pérou sur le plan du palmarès. L'héritage laissé par Marcelo Bielsa continue de fructifier.