Shanghai : Villas-Boas dénonce un sabotage contre le bus de l’équipe

André Villas-Boas
André Villas-Boas AFP

André Villas-Boas s’est plaint d’avoir vu le bus de son équipe, Shanghai SIPG, sciemment freiné par des accidents causés intentionnellement pour que l’équipe arrive en retard lors du quart de finale de Ligue des Champions asiatique finalement remporté par son équipe. Dans l’œil du cyclone : le Guangzhou Evergrande. 

Le quart de finale de la Ligue des Champions asiatique entre Shanghai SIPG et Guangzhou Evergrande pourrait être l’objet d’un roman d’espionnage. André Villas-Boas, manager de Shanghai, a accusé des saboteurs d’avoir organisé des accidents de voiture devant le bus de l’équipe pour que celle-ci arrive en retard au stade. Il a dénoncé ces actes à l’issue d’une rencontre complètement folle. 

L’incroyable remontada

Battu 4-0 à l’aller, Shanghai a réussi l’impossible en arrachant la prolongation. Hulk a même donné l’avantage en prolongation au SIPG avant que Ricardo Goulart n’égalise (5-1 sur le match, 5-5 sur l’ensemble des deux matches). Un but synonyme de tirs au but puisque la règle du but à l’extérieur ne s’applique pas en prolongation. Tant mieux pour Shanghai qui a remporté la séance et s’est qualifié pour les demies. A l’issue de la rencontre, Villas-Boas est donc sorti de ses gonds. 

« Evergrande manipule la confédération asiatique »

« Nous sommes venus au match en bus et deux voitures ont causé séparément trois accidents devant nous, a-t-il témoigné au média chinois That’s magazine. C’est un problème. » L’ancien entraîneur de Tottenham et Chelsea a également regretté les expulsions de deux de ses joueurs et le carton jaune infligé à son gardien, Yan Junling Yan Junling, qui le privera de la demi-finale aller. Il estime également que Guangzhou agit en toute impunité. « Evergrande manipule la confédération asiatique (AFC), a-t-il lâché. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent. » Dans le passé, Guangzhou Evergrande, sextuple champion en titre, a déjà été accusé de ralentir le bus des équipes adverses.