Shanghai : Oscar assume son choix mais veut revenir en Europe

AFP

Dans une interview accordée au Guardian, Oscar a de nouveau justifié son choix d’avoir rejoint la Chinese Super League en janvier 2017. Le Brésilien a « plus pensé à sa famille qu’à sa carrière » mais espère revenir en Europe. 

Son choix de rejoindre la Chinese Super League en janvier dernier fut certainement l’un des plus incompris du marché. A seulement 25 ans, Oscar avait préféré refuser les approches de gros clubs comme l’Atlético Madrid ou la Juventus Turin pour rejoindre le Shanghai SIPG et toucher un salaire exorbitant. Une décision qu’il assume encore aujourd’hui. 

« Tous les joueurs de football ou les personnes qui travaillent veulent gagner de l’argent pour aider leurs familles, souligne-t-il dans le Guardian. Je viens d’un milieu social très pauvre au Brésil. Nous n’avions rien. C’est le fruit de mon travail et si je gagne ça, c’est parce que je l’ai conquis. De la même manière que je suis venu ici, je suis capable de revenir en Europe. Peu importe ce que je fais, des personnes en diront du bien et d’autres non. Tous les joueurs étrangers qui sont venus ici sont à un très haut-niveau. La Chine a une puissance financière incroyable et fait parfois des offres que tu ne peux pas refuser. Mais, comme nous l’avons vu avec Paulinho qui a rejoint le FC Barcelone, les joueurs de mon équipe - moi, Hulk ou Elkeson -  ont assez de qualité pour revenir en Europe. »

« Ce que j’aime le plus est de jouer au haut-niveau »

C’est d’ailleurs son plan. Oscar ne pense pas s’éterniser dans le championnat chinois où il reconnait que le niveau est en-deçà de ce qu’il a connu par le passé. « J’espère que dans deux ou trois ans - ou quand mon contrat se terminera et que j’aurais aidé l’équipe à remporter des titres- je pourrais revenir dans une grande équipe en Europe, explique-t-il. Parce ce que j’aime le plus est de jouer au haut-niveau. Quand je discutais avec Shanghai, j’étais également en discussions avec d’autres grands clubs. Il y avait l’Atlético Madrid que j’ai presque rejoint. Je les appréciais beaucoup, l’offre qu’il m’avait transmise aussi. Il y avait aussi la Juventus, l’Inter et le Milan AC. J’avais quelques options mais j’ai opté pour Shanghai. Après tout, je peux toujours revenir en Europe. Quand j’ai pris la décision de venir ici, j’ai plus pensé à ma famille qu’à ma carrière. J’ai pensé un peu plus à ma famille et après tout, je suis toujours jeune, je peux revenir. » Une fois que le compte en banque sera très bien garni.