Chelsea lanterne rouge du classement des jeunes, Everton premier

Tom Davies
Tom Davies AFP

Selon les chiffres répertoriés par le site Youth Academies, spécialisé dans le suivi des jeunes joueurs de football, Everton est l’équipe qui a offert le plus de temps de jeu au moins de 20 ans devant Manchester United, cette saison. Chelsea, champion de Premier League, est dernier. 

Les chiffres ont parfois le don de démentir les idées reçus. Critiqué pour ne pas avoir lancé assez de jeunes lorsqu’il était à Southampton, Ronald Koeman a prouvé cette saison qu’il n’était pas réfractaire à l’idée de faire jouer les jeunes pousses du centre de formation. Selon les chiffres répertoriés par le site Youth Acaddemies, spécialisé dans le suivi des jeunes joueurs, Everton est le club qui a le plus donné sa chance aux moins de 20 ans cette saison (2.140 minutes cumulées). Les Toffees (Tom Davies, Dominic Calvert-Lewin ou Mason Holgate) devancent ceux du Manchester United (comme Marcus Rashford ou Timothy Fosu-Mensah) de José Mourinho, qui balaie aussi d’un revers de main sa réputation d’impatient avec la jeunesse. Les jeunes Red Devils ont participé à 1.924 minutes de jeu devant ceux de Manchester City (464), 3es.

Arsenal n’a cumulé qu’une minute de jeu à Ainsley Maitland-Niles alors que six équipes n’ont accordé aucune minute à leurs adolescents. C’est le cas de Chelsea, sacré champion la semaine dernière, West Ham, Leicester, Crystal Palace, Middlesbrough et Swansea. L’autre enseignement de ce classement n’a rien d’optimiste pour l’avenir de la jeunesse anglaise. Le temps de jeu total des moins de 20 ans a baissé de plus de 5.000 minutes par rapport à celui de la saison passée (11.582 en 2015-2016, contre 6.132 cette année). Hormis Marcus Rashford (32 apparitions avec Manchester United) et Tom Davies (23 avec Everton), aucun autre jeune du championnat n’a effectué plus de 8 apparitions cette saison avec leur club. 

La formation critiqué par Guardiola

L’explosion du pouvoir d’achat des clubs, l’exigence de résultats dans un championnat hyper concurrentiel et la formation anglaise critiquée notamment par Pep Guardiola pénalisent la jeunesse du football anglais.