<

Contador, une fin en héros !

AFP

Pas récompensé malgré ses multiples tentatives sur cette Vuelta, Alberto Contador a remporté ce samedi l’avant-dernière étape (la plus belle) au sommet de l’Angliru. Un lever de bras, le premier d’un Espagnol sur cette édition, pour des adieux magistraux à sa vie professionnelle. Même s’il rate le podium du général, El Pistolero entre dans l’histoire. Il était déjà dans les cœurs. 

On l’a vu haranguer les spectateurs dans les derniers mètres, se retourner à une dizaine de reprises dans les trois dernières bornes, grimaçant de douleur, pour être sûr que cette fois, il ne se ferait pas avoir. Le col relevé, droit comme un i, les bras vers le ciel, Alberto Contador a pu savourer le goût du labeur et de la victoire ce samedi, sur la plus belle étape de la Vuelta.  

Le premier à gagner deux fois à l’Angliru

El Pistolero, qui prendra sa retraite ce dimanche, a beaucoup tenté sur ce Tour d’Espagne. Après avoir pris un éclat en Andorre, le coureur Trek ne pouvait plus rien espérer ou presque au général, la victoire finale étant promise à un Chris Froome en route pour le doublé Tour de France-Vuelta. Mais à défaut d’avoir ses cannes d’antan, le Madrilène a gardé le panache. 

Il a énormément tenté durant toute la course, faisant le spectacle sur des routes espagnoles parfois endormies par la maîtrise outrancière des Sky. La récompense est venue à l’Angliru, où il avait déjà triomphé en 2008, au temps de sa splendeur. Alberto Contador devient d’ailleurs le premier coureur à lever les bras en vainqueur deux fois au sommet du col redoutable, réservant des morceaux d’ascension à plus de 20%...

Un doublé pour Froome, inédit depuis 1978 !

Les jambes étaient trop lourdes pour couronner cette victoire d’étape d’un podium au classement général. Si Wilco Kelderman (Sunweb) a craqué et se retrouve expulsé de la boîte, Vincenzo Nibali a sauvé sa deuxième place et Ilnur Zakarin (Katusha) prend la troisième. Alberto Contador est quatrième, à 20 secondes du Russe. Quant à la victoire finale, elle reviendra sans surprise à Chris Froome. Le Britannique, bien emmené par Wout Poels ce samedi, compte ce samedi soir 2’15’’ d’avance sur son premier poursuivant. Le leader de la Sky va remporter la Vuelta pour la première fois de sa carrière, et signer un doublé Tour de France-Tour d’Espagne inédit depuis 1978.