<

L’UCI va enquêter sur Cancellara

Fabian Cancellara
Fabian Cancellara AFP

Elu président de l’UCI en septembre, David Lappartient respecte l’une de ses promesses fortes de campagne : la lutte contre le dopage technologique. Alors que des accusations de tricherie resurgissent contre Fabian Cancellara, le dirigeant de l’instance international a promis d’enquêter. « Je vais essayer d'avoir plus d'informations et nous allons enquêter, a-t-il déclaré à Cyclingnews. Nous devons savoir exactement ce qu'il y a derrière ça. Bien sûr j'ai entendu les rumeurs, comme tout le monde et je veux savoir exactement ce qu'il s'est passé. » Dans son livre Draft Animals : Living The Pro Cycling Dream (once in a while), l’ancien coureur Phil Gaimon accuse l’ancien champion suisse d'avoir bénéficié  bénéficier d’un vélo spécial lors de certaines courses. Cancellara, qui a pris sa retraite en 2016, est notamment été suspecté d’avoir utilisé un moteur lors de ses victoires sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix en 2010.