Plainte contre un arbitre, spectateur agressif : tensions sur la finale Strasbourg-Chalon

Jean-Denys Choulet
Jean-Denys Choulet Getty Images

Accrochée sur le parquet, avec un Strasbourg revenu à 2-2 grâce à sa victoire sur Chalon ce lundi soir dans le match 4, la finale de la Pro A se retrouve également plongée dans un climat de tension en dehors entre un spectateur qui aurait tenté de frapper Jean-Denys Choulet, le coach de l’Elan, et un président chalonnais qui menace de porter plainte contre un arbitre.

C’est ce qu’on appelle rajouter du piment à un cinquième match décisif qui n’en manquera déjà pas sportivement. Très disputée sur le terrain, où Strasbourg est revenu à égalité (2-2) ce lundi en remportant le match 4 malgré un gros retour de Chalon en fin de match, la finale de Pro A donne également lieu à un environnement de plus en plus tendu autour du parquet. Et dénoncé par Jean-Denys Choulet, le coach de l’Elan, qui a affirmé à l’issue de la rencontre qu’un supporter alsacien avait tenté de le frapper !

« On n’est pas passé très loin de se faire massacrer en sortant de la salle, a-t-il déploré. Je n’ai pas grand-chose d’autre à dire après ce qu’il s’est passé sur le terrain. Par contre, ce qu’il s’est passé à la sortie du match, quand un spectateur est descendu pour venir vouloir me frapper. C’est tout juste incroyable. Et ce n’est pas la première fois. » Et Choulet de poursuivre la démonstration entre mauvais souvenirs récents et espoir de suites à cette affaire : « J’avais déjà signalé au match 3 qu’il y avait des gens, juste à côté de la salle de presse, qui m’avaient craché dessus en me traitant de tous les noms. Là, c’est mieux, le gars est descendu depuis les tribunes pour venir essayer de me taper dessus. Heureusement, il y avait quelqu’un de la Ligue qui était à côté de moi et qui a tout vu. Donc j’attends de voir ce qu’il se passera derrière. Ce qui est arrivé est inadmissible. »

Très remonté contre les arbitres, au point d’envoyer une série de messages sur Twitter avec des extraits vidéo et des commentaires sur leurs supposées erreurs, Choulet a également vu son président, Dominique Juillot, menacer de porter plainte contre un homme en noir ! « L’arbitre Mehdi Difallah est venu me bousculer, prétextant qu’à la sortie du terrain, je lui aurais fait un croche-pied, a expliqué le patron de l’Elan à L’Equipe. Il m’a poussé, m’a tenu le bras. S’il ne s’excuse pas, je porterai plainte pour agression. » A suivre, donc. Mais on peut déjà affirmer une chose : le match 5 s’annonce bouillant.