<

Parker et les Spurs sortent des qualifiés pour les playoffs

Tony Parkler (à droite)
Tony Parkler (à droite) Reuters

Les San Antonio Spurs vont-ils rater les playoffs NBA pour la première fois depuis vingt et un ans ? Dans les tuyaux ces dernières semaines, la question revient au centre des débats après le revers des Texans chez leurs voisins des Houston Rockets ce lundi. Une défaite qui sort Tony Parker et ses coéquipiers des équipes virtuellement qualifiées pour la phase finale à quinze matches de la fin de la saison régulière. Le retour de la star Kawhi Leonard, attendu cette semaine, est plus que jamais espéré.

Passation de pouvoir au Texas. Et tremblement de terre sur San Antonio. En manque de confiance et orphelins de leur star Kawhi Leonard, les Spurs ont subi ce lundi la loi des Houston Rockets (109-93), actuels « patrons » de la Conférence Ouest au classement. Un revers logique vu la vague sur laquelle surfait chacune des deux équipes et les chiffres du match (meilleure adresse aux tirs et domination aux rebonds pour les locaux) mais qui marque surtout un tournant dans la saison de la franchise texane. Car le bilan de 37-30 de San Antonio place Tony Parker – 12 points et 3 passes décisives en sortie de banc – et les siens à la dixième place de leur Conférence à quinze matches de la fin de la saison régulière. En dehors, donc, des équipes virtuellement qualifiées pour les playoffs.

Un cataclysme pour des Spurs qui n’ont plus raté la phase finale depuis vingt et un ans et représentaient la constance dans l’excellence pendant ces deux décennies. A égalité avec les Denver Nuggets et le Utah Jazz, les hommes de Gregg Popovich – dont un Joffrey Lauvergne à 2 points et 6 rebonds face aux Rockets – se retrouvent derrière leurs deux rivaux car ils disposent du moins bon pourcentage de victoires dans les duels particuliers. Il leur reste largement de quoi éviter la catastrophe, avec par exemple un cinquième au classement à l’Ouest qui ne compte qu’une victoire de plus (38-28 pour les New Orleans Pelicans), mais la dynamique ne joue pas en leur faveur avec trois défaites de rang, huit dans les dix derniers matches et seulement 40% de succès en 2018.

Alors, comment sauver sa place en playoffs ? L’espoir porte un nom : Kawhi Leonard, MVP des finales 2014, double « meilleur défenseur de l’année » de la ligue en 2015 et 2016 et deux fois All-Star. Absente des parquets depuis le 13 janvier, la star des Spurs n’a disputé que neuf matches cette saison en raison d’une blessure au quadriceps droit. Mais son retour serait imminent, annoncé pour cette semaine par la presse américaine. Popovich a confirmé qu’il allait évoquer la question avec lui ce mardi : « On va voir comment il se sent et s’il se considère prêt à revenir ». Le coach de San Antonio espère pouvoir compter sur lui ce mardi face au Orlando Magic ou jeudi pour la réception des New Orleans Pelicans. Les Rockets, eux, continuent leur marche vers la couronne de l’Ouest en saison régulière (53-14) et l’avantage du terrain en cas de duel attendu face aux Golden State Warriors (51-16 et désormais eux aussi qualifiés pour les playoffs) en finale d'une Conférence où la bataille pour les troisième et quatrième place fait également rage entre les Portland Trail Blazers (41-26), vainqueurs face au Miami Heat pour leur dixième victoire de rang, et le Oklahoma City Thunder (40-29) où Russell Westbrook a signé un quatre-vingt-dix-neuvième triple-double en carrière.

Les résultats du 12 mars :

Houston Rockets-San Antonio Spurs : 109-93

Memphis Grizzlies-Milwaukee Bucks : 103-121

Oklahoma City Thunder-Sacramento Kings : 106-101

Portland Trail Blazers-Miami Heat : 115-99