<

Boston tombe enfin les Spurs, New York enchaîne, Golden State et Gobert régalent

Kyrie Irving
Kyrien Irving AFP

Les Celtics qui battent les Spurs, troisième succès de suite pour les Knicks, des Golden State Warriors en mode record et un Rudy Gobert qui noircit la feuille de stats : la soirée de lundi a encore apporté son lot d’enseignements sur les parquets de la NBA.

Les Celtics, six ans et demi après

Enfin ! Après six ans et demi sans victoire et une série de onze défaites consécutives depuis le 31 mars 2011, les Boston Celtics ont enfin battu les San Antonio Spurs ce lundi soir (108-94). Portés par un Kyrie Irving (24 points) qui prouve sortie après sortie qu’il est déjà bien intégré à sa nouvelle équipe et par un Al Horford très actif (14 points, 13 rebonds), des C’s dominateurs au rebond (54-40) et dans la raquette (54 points contre 42) ont creusé l’écart après la pause pour offrir à coach Brad Stevens un premier succès face à Gregg Popovich – dont les Spurs étaient toujours privés de Tony Parker et Kawhi Leonard (blessés) mais aussi de Manu Ginobili (repos) – depuis son arrivée à la tête de la franchise du Massachussetts. Qui s’affiche en tête de la Conférence Est à égalité avec Orlando et Detroit (5-2). De son côté, San Antonio est sixième à l’Ouest (4-3).

Et de trois de suite pour New York !

C’est une première depuis décembre dernier. En s’imposant face aux Denver Nuggets (116-110) derrière un Kristaps Porzingis en feu (38 points, record en carrière NBA, 7 rebonds, 3 contres) et spectaculaire, les New York Knicks enchaînent et pointent désormais au huitième rang de la Conférence Est (3-3), ce qui les qualifierait en playoffs si la saison s’arrêtait là… ce qui est encore très loin d’être le cas, on le sait bien. L’intérieur letton en a profité pour devenir le premier joueur de la franchise new-yorkaise à signer cinq matches à plus de trente points sur les six premiers de la saison. Le Français Frank Ntilikina s’est fait discret côté Knicks avec 5 points, 2 rebonds, 1 passe décisive et 2 balles perdues. Les Nuggets sont dixièmes à l’Ouest (3-4).

Le duo Simmons-Embiid fait briller « Philly » à Houston

Voilà une victoire qui fait du bien vu le passé récent de la franchise. Derrière des performances de choix de ses jeunes stars Ben Simmons (24 points à 10/15, 9 passes décisives, 7 rebonds mais 5 balles perdues et seulement 4/9 aux lancers) et Joel Embiid (22 points, 9 rebonds, 5 passes décisives, 2 interceptions et 1 contre en 25 minutes), les Philadelphie Sixers ont signé un exploit en s’imposant sur le parquet des Houston Rockets (115-107), une des meilleures équipes de la Conférence Ouest. De quoi lancer une dynamique pour des 76ers presque à l’équilibre (3-4) et pour l’instant douzièmes à l’Est ? On espère pour eux. Mais la conséquence, aussi, d’un match où James Harden, leader des Rockets, a trop vendangé (29 points mais à 8/21 et 7 pertes de balle). Houston est troisième à l’Ouest (5-3).

Gobert au four et au moulin

Sa ligne de stats est plus que complète : 17 points, 12 rebonds, 6 passes décisives et 6 contres, sans oublier 2 balles perdues, pour une évaluation positive de 32. Avec un Rudy Gobert à un tel niveau, bien épaulé par Rodney Hood (25 points) et Ricky Rubio (20 points, 6 passes décisives), c’est tout de suite plus facile pour le Utah Jazz, vainqueur des Dallas Mavericks (104-89) et huitièmes à l’Ouest (4-3) quand son adversaire du jour traîne en queue de classement, dernier de la Conférence avec un bilan de 1-7.

Golden State empile les points et rappelle qui est le patron

Avec une telle force offensive, quand ça rentre, ça peut vite grimper. Sur courant alternatif depuis le début de saison, les Golden State Warriors ont marché dans le bon sens ce lundi en écrasant des Los Angeles Clippers qui n’avaient été battus qu’une fois jusque-là avec le record de points marqués sur un match cette saison (141-113). Si Steph Curry (31 points, 5 rebonds, 6 passes décisives) et Kevin Durant (19 points, 7 rebonds, 4 passes décisives) ont été les habituels leaders offensifs, avec un Draymond Green en mode Draymond Green (16 points, 9 rebonds, 6 passes décisives), tous les joueurs inscrits sur la feuille de match pour les champions en titre ont marqué au moins trois points, nouvelle preuve de l’impressionnante profondeur de cette équipe. Golden State est quatrième à l’Ouest (5-3), les Clippers deuxièmes (4-2).

Les résultats du lundi 30 octobre :

Boston Celtics-San Antonio Spurs : 108-94

Miami Heat-Minnesota Timberwolves : 122-125

New York Knicks-Denver Nuggets : 116-110

Houston Rockets-Philadelphie Sixers : 107-115

Memphis Grizzlies-Charlotte Hornets : 99-104

New Orleans Pelicans-Orlando Magic : 99-115

Utah Jazz-Dallas Mavericks : 104-89

Portland Trail Blazers-Toronto Raptors : 85-99

Los Angeles Clippers-Golden State Warriors : 113-141