<

CSKA Moscou : De Colo sur le toit de l’Europe

Nando De Colo
Nando De Colo AFP

Elu MVP de la saison régulière et du Final Four en 2016, Nando De Colo sera encore l’une des pièces maîtresses du CSKA Moscou, l’un des grands favoris de l’Euroligue cette saison (qui débute le jeudi 12 octobre en exclusivité sur SFR Sport 2). Le Français, qui revit en Russie, a aussi une revanche à prendre sur un dernier Euro compliqué.

L’été de Nando De Colo ne s’est pas passée comme il l’aurait souhaité. Un an après la retraite internationale de Tony Parker, le Français devait devenir l’un des nouveaux leaders (avec Thomas Heurtel ou Evan Fournier) de l’équipe de France lors du championnat d’Europe. Ces nouvelles responsabilités ont volé en éclat en mêle temps que l’élimination surpris des Bleus dès les huitièmes de finale face à l’Allemagne.

De Colo a eu sa part de responsabilité dans cet échec avec six petits points inscrits et un dernier à trois points manqué. Il a quitté la compétition sur onze échecs de rang à trois points et le moral un peu dans les chaussettes. « On est tellement habitués à ce qu’il soit métronomique qu’on est presque surpris quand ce n’est pas le cas », avait déclaré le sélectionneur Vincent Collet. Le trentenaire était loin d’ajouter une quatrième médaille européenne autour de son cou avec la sélection (or en 2013, argent en 2015, bronze en 2011).

Toronto active encore son option

Il pourra se rattraper en club. Depuis son arrivée au CSKA Moscou en 2015, le Nordiste revit après deux saisons en dents de scie en NBA entre San Antonio et les Toronto Raptors. Il pourrait un jour y retourner puisque la franchise canadienne a activé l’option pour garder une priorité sur le joueur au début de l’été. Ça ne semble pas dans les plans de De Colo bien qu’il soit souvent considéré comme l’un des meilleurs internationaux à ne pas jouer en NBA. Le Français s’éclate avec le CSKA Moscou où il a remporté trois titres consécutifs de champion de Russie mais surtout l’Euroligue en 2016. Cette année-là, il avait été élu MVP de la saison régulière mais aussi du Final Four. Une première pour un Français dans cette compétition.

Teodosic est parti, Westermann arrive

L’aventure s’était arrêtée plus tôt la saison passée avec une défaite en demi-finale du Final Four face à l’Olympiakos (82-78). Il avait obtenu le titre de meilleur joueur d’une journée de compétition à cinq reprises. Cette saison, l’international français sera encore bien entouré malgré le départ du merveilleux Milos Teodosic vers la NBA (Los Angeles Clippers). Pour combler ce départ de poids, son compatriote Leo Westermann ainsi que de Sergio Rodriguez, un ancien MVP de la compétition, sont arrivés. Deux recrues de choix pour porter le basket ultra-offensif prôné par l’entraîneur grec Dimitis Itoudis qui a fait du CSKA la meilleure attaque de la compétition ces trois dernières années. 

Au milieu de cette nouvelle rotation, De Colo sera le guide de cette équipe. Avec une ambition en tête : mener le CSKA au Final Four pour la septième année consécutive et la 14e fois en 15 ans. Pour connaitre un prochain été plus serein.