<

Exclu du Team France, Kaba ne comprend pas

GETTY IMAGES

Exclu ce lundi du Team France pour cause de préférence supposée pour l’équipe nationale de Guinée, Alpha Kaba était l’invité de Basket Time sur RMC. L’intérieur de l’ASVEL a fait part de son incompréhension et assure ne pas avoir tranché. 

Alpha Kaba, intérieur de l’ASVEL, a été exclu ce lundi du Team France. La Fédération française de basket a justifié cette exclusion par la décision du joueur de 21 ans de préférer la sélection guinéenne. Selon la FFBB, Kaba a demandé à être retiré de liste il y a trois semaines mais il ne savait pas encore quel était son choix. Le DTN, Patrick Beesley, lui a alors donné un délai de réflexion de 48h en lui précisant que c'était une décision "grave". 

Sans nouvelles pendant huit jours, la FFBB a tenté de joindre Alpha Kaba. Appel resté sans réponse. Le DTN en a même discuté avec le président délégué de l'ASVEL Gaëtan Muller qui lui a dit que le joueur était prêt à assumer sa décision. La FFBB (comme l'ASVEL) a reçu il y a un peu plus d'une semaine un courrier de la Fédération guinéenne de basket pour une mise à disposition d'Alpha Kaba lors des fenêtres internationales de la Coupe du monde, ce qui a conduit à son exclusion du Team France ce lundi. 

« J’ai demandé du temps pour faire mon choix »

Quelques heures après sa mise à l’écart, le basketteur a donné sa version des faits : « Je ne confirme pas du tout ce choix, a expliqué Kaba dans Basket Time sur RMC. J’ai appris la nouvelle en même temps que tout le monde. A la fin de mon entraînement, on m’a dit que j’avais choisi la Guinée. Je n’étais pas au courant. J’ai vu la publication sur les réseaux sociaux. Je ne comprends pas. J’ai vu les représentants de la Fédération française il y a quelques semaines. Ils voulaient savoir si j’étais disponible. Je leur ai fait part de mon indécision. J’hésitais entre les deux sélections. J’ai demandé du temps pour faire mon choix. Je leur ai dit que je préférais qu’il me retire de la liste pour ça profite à quelqu’un. En aucun cas je n’ai fait part de mon engagement pour la Guinée. Apparemment, ils ont pris la décision à ma place. » Une décision qui assombrit peut-être définitivement son avenir en bleu.