<

Frodeno, l’homme de fer du triathlon

Jan Frodeno
AFP

Déjà vainqueurs l’an passé, l’Allemand Jan Frodeno et la Suissesse Daniela Ryf ont écrasé la concurrence pour conserver leur titre de champion du monde d’Ironman à l’issue du triathlon mythique d’Hawaii.

Jan Frodeno est un géant. Seul triathlète de l’histoire à avoir réalisé le doublé champion olympique (en 2008 sur courte distance : 1500m natation, 40km vélo, 10 km à pied) – champion du monde des longues distances (l’an passé après 3,8km natation, 180km vélo, marathon), l’Allemand a conservé son titre lors de l’Ironman d’Hawaii, considéré à juste titre comme le plus grand et plus prestigieux triathlon de la planète puisque c’est sur cette île qu’a vu le jour la discipline en 1978.

Un podium 100% allemand

Vainqueur dans la fournaise omniprésente à Kailua-Kona en 8h06’30, Frodeno a de nouveau marqué l’histoire puisque deux autres de ses compatriotes complètement le podium, avec Sebastian Kienle (8h10’02) et Patrick Lange (8h11’14). Un triplé 100% allemand déjà réalisé en 1997 sur cette épreuve reine.

Cyril Viennot, le premier français, termine à la 18e place en 8h34'50.

Daniela Ryf en mode record

Lauréate l’an passé, la Suissesse Daniela Ryf a également été exacte au rendez-vous (en 8h40’51, nouveau record de l’épreuve chez les femmes) puisqu’elle a largement conservé son titre, avec plus de 23 minutes d’avance sur sa dauphine, Mirinda Carfrae.