<

Simone Biles annonce avoir été abusée par Larry Nassar

Simone Biles
Simone Biles AFP
La quadruple championne olympique de gymnastique Simone Biles a révélé ce lundi sur les réseaux sociaux faire partie des victimes de Larry Nassar. L'ancien médecin de la Team US est déjà accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes et condamné à 60 années de prison pour pédopornographie.

C'est une affaire qui ne va pas cesser de faire du bruit au sein de la Team US. Simone Biles a ajouté ce lundi son nom à la longue liste de victimes du médecin Larry Nassar. L'ancien docteur de l'équipe américaine, accusé d'avoir abusé sexuellement 140 femmes a été l'auteur d'abus sur la quadruple championne olympique de 20 ans, qui a publié un long message sur se réseaux sociaux pour se confier.

"C'est inacceptable, écoeurant et abusif"

"Moi aussi je fais partie des nombreuses survivantes qui ont été agressées sexuellement par Larry Nassar, explique la gymnaste sacrée à Rio. Je vous prie de me croire quand je vous assure qu'il était vraiment plus difficile de prononcer ces mots à haute-voix plutôt que de vous les écrire aujourd'hui. (...) Ce n'est pas normal de subir ce genre de traitement de la part d'un homme de confiance du staff. Cette attitude est inacceptable, écoeurante et abusive, surtout venant de quelqu'un à qui on m'a demandé de faire confiance."

Biles a du mal à avancer

Alors que Nassar a déjà été condamné récemment à 60 années de prison pour pédopornographie, la jeune femme n'est pas tranquille pour autant et reste grandement marquée par cet acte d'une violence inouïe. "C'est incroyablement difficile de revivre ces drames et cela me brise encore plus le coeur de me dire que je dois travailler pour réaliser mon rêve d'aller à Tokyo en 2020 en devant retourner m'entraîner dans les mêmes installations que celles dans lesquelles j'ai été abusée. (...) Et si je continue à travailler malgré la douleur, je demande gentiment à tous de bien vouloir respecter mon intimité. C'est un processus, et j'ai besoin de beaucoup de temps pour m'en remettre." Nul doute que la Team US lui apportera tout son soutien.